Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 00:40

Après une inactivité prolongée, j’espère remettre le blogue sur les rails ! Je vous emmène aujourd’hui dans une partie particulièrement schizophrène de la Russie contemporaine : l’oblast (province) de Kaliningrad, ou plutôt, la Prusse orientale, pour l’appeler de ce nom qui y est honni. Et c’est dans cette terre où le passé est oblitéré que tel un lierre vivace la foi Catholique resurgit.


Znamensk-5.jpg

 

Znamensk, autrefois appelée Welhau, est une bourgade de 4 000 habitants sise non loin de l’ancienne Tapiau (aujourd’hui Gvardeysk), antique forteresse des chevaliers teutoniques.


La foi fut portée dans ces terres autrefois païennes à la fois par l’épée des soldats et la prédication de moines-prêtres ambulants, y fleurit et fut hélas une première fois détruite par ces mêmes chevaliers teutoniques, aveuglés par leur soif de pouvoir temporel. L’ancienne église Saint Jacques de Welhau témoigne de cet épisode : consacrée en 1620 elle devint luthérienne à la réforme, et est depuis la seconde guerre mondiale et la subséquente substitution de population (des russes de l’Oural remplaçant les allemands chassés) une ruine.


Znamensk-3.JPG

L'ancienne église Saint Jacques.


C’est dans les années 1920 qu’au fil de l’immigration d’allemands provenant de Prusse méridionale et de polonais dans la région, et des conversions, une nouvelle église, dédiée à Notre-Dame des Sept-Douleurs, fut construite pour les 600 familles Catholiques de la localité. Le besoin s’en était fait sentir depuis bien longtemps mais les persécutions contre l’Église Catholique de l’ère Bismarckienne, appelées Kulturkampf, avaient empêché tout projet en la matière. Enfin consacrée en 1928, elle ne servit qu’une quinzaine d’année avant que le curé ne soit exécuté par des militaires allemands pour avoir enfreint le couvre-feu. Lors de la grande substitution de population, tous les paroissiens se réfugièrent en Allemagne, ou tentèrent de le faire, trouvant la mort sur le chemin. Mais parmi les nouveaux arrivants se trouvaient un petit nombre de personnes ayant une origine polonaise, lituanienne, ou allemande-de-la-Volga. Et c’est ainsi que la Foi fut gardée discrètement vivante à Znamensk-Welhau.


En 1991 après la chute de l’union soviétique, la vie dans ce qui était désormais une enclave devint plus difficile encore. Ce pays sans mémoire est jonché à la fois des ruines d’une histoire abhorrée car germanique, et de celles d’un système déchu. Pour les descendants des communistes de choc (pour qui il était un privilège d’émigrer dans la région afin de prendre possession de confortables demeures allemandes), l’économie de marché est un véritable coup de bambou. Et dans cette région très fortement athée (un désert spirituel selon le précédent Archevêque de Moscou), aucun compas moral ne donne de direction claire.


C’est dans ce contexte que le petit nombre de fidèles d’entre les fidèles de Znamensk se prirent à rêver de vivre leur foi librement. Et cela déboucha sur 20 ans de traction pour tenter de récupérer l’église. Le bâtiment était devenu l’annexe d’un lycée professionnel, puis à la banqueroute de l’État soviétique cessa d’être utilisé, pour devenir un lieu de vie pour des SDF.


Znamensk-2.jpg

L'église Notre-Dame des Sept Douleurs avant 2010

 

Après les souffrances de la réforme, du Kulturkampf, de la guerre, et de l’oppression communiste, la petite communauté se trouva devant un gouvernement local particulièrement peu coopératif. Lors de la première demande, il accusa l’Église de vouloir participer au dépècement des équipements éducatifs de la région, oubliant fort commodément à la fois que l’ancienne église était désormais une quasi-ruine sans aucune utilité pour le lycée et ses propres projets d'y ouvrir un restaurant. Puis dans cet article des Izvestia, le directeur du lycée exigea du « riche Vatican » 5 millions de roubles pour opérer le transfert de la propriété ! Enfin, alors que les obstacles semblaient être sumontés, l’Église Orthodoxe russe émit elle aussi une prétention sur le bâtiment ! C’était le plus grand danger pesant sur la communauté Catholique, car l’État russe ne reconnaissant aucun titre de propriété antérieur à la substitution de population, les anciennes églises de quelque confession qu’elles aient été finissent généralement entre les mains des Pravoslaves.


Malgré ces difficultés, sous la houlette de missionnaires la petite communauté qui célébrait la Messe et les sacrements grandit pour atteindre 120 personnes (et non pas 20 comme le répète à l'envi le très communiste journal Izvestia) et par un miracle du Saint-Esprit, le 24 février 2010 le bâtiment fut rendu à la paroisse Catholique par décision du conseil municipal.


Après deux ans de restaurations financées par les sacrifices des fidèles, l’église Notre-Dame des Sept-Douleurs de Znamensk a été reconsacrée le 24 novembre par Mgr. Pavel Pezzi, archevêque de Moscou.


znamensk-4.jpg

L'église aujourd'hui

 

Cette consécration est aussi ferment de réconciliation, car y ont assistés les autorités locales (dont un conseiller municipal membre d’une des très rares familles allemande demeurées sur place après 1945) et le curé orthodoxe de la ville.


Au-delà de la petite histoire de cette communauté courageuse, on peut voir ici l’illustration de la vivacité de la foi Catholique, flamme brûlante animée par l’Esprit Saint qui pousse des personnes apparemment communes à faire des choses grandioses. Prenons-en de la graine, dans nos chrétientés oublieuse des Sept-Douleurs de la Sainte Vierge qui sont appelées à être celles de tout Chrétien, pour un bonheur plus grand encore. 


Znamensk-6.jpg

Repost 0
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 12:35

Communier c'est la Croix
Personnel Golgotha
Pain supersubstantiel
L’Incarnation, Noël
Tonnerre et feu sacré
Dans nos âmes un brasier
Une grande douceur
Incomparable honneur
Pouvoir dire mon Dieu
À ce pain à nos yeux

 

Crucifixion 13

Repost 0
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 19:34

Nous vous rendons grâce, Seigneur Jésus-Christ pour toutes les grâces dont vous nous avez comblés, et pour toutes les blessures et les insultes que vous avez souffert pour nous.


O Rédempteur très indulgent, ami et frère, faites que nous vous connaissions plus profondément, que nous vous aimions avec plus de coeur, et que nous vous suivions plus volontiers chaque jour.


Saint Richard de Chichester


(Imprimatur + Kieran Conry, Evêque d'Arundel)

 

heuredelamisericorde.jpg

Repost 0
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 21:22

Un triste incident s'étant déroulé en Corée-du-Sud vient nous rappeler l'importance que nous devons accorder à l'Eucharistie. Banalisée par des décennies de communion dans la main, de flou artistique dans l'enseignement catéchétique, et de "pastorale de l'accueil", le Saint Sacrement est méconnu des Catholiques.


 Eucharist-stomp.jpg

L'Abbé Mun, projeté sur le sol par la police-antiémeute alors qu'il célébrait la Messe, tente de remettre dans la patène un fragment d'hostie qui est tombé sur le sol et a été piétiné par un gendarme.


Face à ce mouvement qui a répandu chez de nombreux pratiquants de fait le sentiment que la présence du Christ dans l'hostie consacrée n'est que symbolique, que faire?


Tout d'abord, il importe de prêcher sans cesse sur la doctrine de l'Eucharistie, en n'ayant pas peur de parler de "transsubstantiation", et d'expliquer ce terme. Il faut être également beaucoup plus clair sur les prédispositions nécessaires à recevoir la communion: on n'entend guère dire dans nos paroisses qu'il faut s'être confessé et être en état de grâce pour communier. Pire, quand la communion est refusée comme cela est arrivé aux Pays-Bas ou aux Etats-Unis l'année passée, cela fait un pataquès monstre, et bien souvent l'Eglise capitule en rase campagne, voire même sanctionne le Prêtre "coupable". Donc, non seulement il faut expliquer à nos propres coreligionnaires la vraie signification de l'Eucharistie, mais également à ceux qui ne partagent pas notre Foi, afin d'éviter le plus possible de se faire taxer d'intolérance (même si les militants anti-Chrétiens ne sont, il est vrai, guère sensibles aux raisonnements rationnels).


Mais au-delà du discours intellectuel, il faut aussi faire montre au monde de la fierté que nous avons d'être l'Eglise du Pain de Vie, et de l'immense adoration que nous avons pour le Saint-Sacrement. Respectons les orientations liturgiques des documents issus du Vatican (cessons par exemple de se servir de récipients de verre comme de calices). Les ostensions solennelle du Saint-Sacrement tombées en désuétude depuis longtemps dans les paroisses françaises doivent reprendre de toute urgence (et pas à la manière de la fougasse consacrée et plantée sur une pique à Linz en 2009). D'autre part, pourquoi le congrès eucharistique ne serait-il qu'un évènement quadriennal et international? Il serait très bon qu'à des intervalles plus rapprochés aient lieu des congrès locaux à échelle diocésaine, provinciale, voire nationale.


Il serait également bon que soient encouragées les visites au Saint-Sacrement telles que préconisées par Saint Alphonse de Liguori, et l'action de grâce pour la Communion reçue après la Messe vigoureusement recommandée, à la manière de Saint Charles Borromée qui avait demandé à ses enfants de choeur d'encadrer de leurs cierges jusque chez lui un vieux bonhomme qui n'avait pas rendu grâce! Le vieux bonhomme s'en étonnant, le saint-évêque lui répondit que ces cierges rendaient au Christ l'hommage que lui n'avait pas voulu lui rendre.


Des prières préparatoires à la communion, telles que celles qui existaient dans les Missels d'avant la réforme liturgique, devraient à nouveau être proposée aux fidèles, telles celle-ci, qui vient de la tradition anglicane, et a été acceptée par l'Eglise Catholique en 1983:


Nous n’avons point la présomption, ô miséricordieux Seigneur, de nous approcher de Ton Autel confiants en notre propre justice, mais en Tes multiples et grands pitiés. Nous ne sommes même pas dignes de recueillir les miettes qui tombent de Ton Autel. Mais toi, Tu es le même Seigneur dont la nature est d’être toujours miséricordieux. Accorde-nous donc la grâce, ô Dieu clément, de manger la Chair de Ton bien-aimé fils Jésus-Christ, et de boire Son Sang, de telle manière que nous demeurions pour toujours en Lui, et Lui en nous. Amen. 


Enfin, le sujet qui risque de fâcher le plus, la position de réception du Saint-Sacrement. On oublie trop souvent que l'inventeur (ou en tout cas le ré-introducteur après plus d'un millénaire de désuétude) de ce mode de communion est Jean Calvin, dans le but très avoué de nier toute présence sacramentelle et corporelle du Christ dans l'hostie, tout changement de substance des espèces consacrées. Même Luther, qui croyait en une la consubstantiation, la refusait catégoriquement! Notre Saint-Père est un ardent avocat par ses actes et ses écrits de la communion à genoux. Il faut d'ailleurs mentionner que la réception de la communion dans la main est un indult consentis à quelques pays d'Europe occidentale et d'Amérique, nullement universel, et censé être circonscrit à une période de trente ans. Le révoquer n'y ferait cependant rien, tellement recevoir Jésus dans ses salles pattes est devenu habituel.


Padre-Pio-Receiving-Communion.jpg

Le bienheureux Padre Pio pratiquait exclusivement la communion à genoux.

 

Ô Jésus-Hostie, inspirez à vos fidèles de toujours vouloir Vous recevoir dans un coeur pur, mieux Vous connaitre, et Vous aimez mieux et plus.


Saint Tarcisius, priez pour nous.

bl.png

Repost 0
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 17:03

 Lorsque le Pape Benoît XVI a ouvert une année de la Foi du 11 octobre 2012 (anniversaire de la clôture du second concile du Vatican) au 24 novembre 2013 (Fête du Christ-Roi), il s'est inscrit dans les pas de son prédécesseur Paul VI qui avait fait de même entre la Saints Pierre et Paul de l'année 1967 et celle de l'année 1968. Cette occasion de se replonger dans la foi bimillénaire et éternelle de l'Église doit être nourrie d’ouvrage de sainte doctrine. Il est donc plus qu’à propos d’exhumer le livre édité par l’apostolat des éditions lors de la précédente année de la Foi (1967-68) et regroupant des « pépites » extraites de discours de Sa Sainteté Paul VI sur ce sujet. Les Sœurs de Saint Paul de Lyon ont établi un sommaire commode et progressif de ces citations, rendant cet ouvrage (de 142 pages) accessible à la fois à une personne connaissant peu la Foi Chrétienne. Pourtant, même le lecteur théologien trouverait assurance et réconfort dans la façon dont le Pontife articule la Foi de l’Église.

 

867013788.jpg

 

Sommaire :

I)                     Vers la Foi

II)                   Qu’est-ce que la Foi

III)                En qui croyons-nous

IV)               Pourquoi croyons-nous

V)                 Difficultés à croire

VI)               Engagements de la Foi

VII)             Prières

Dans des temps déjà très marqués par l’utilitarisme, le scientisme, et la disqualification de la parole croyante dans l’espace public, cet opuscule abordant précisément ces thèmes nous donne des solutions intellectuelles comme pratique à la crise de Foi que l’Église d’Europe traverse. Les maux des années 60 ont grandi et grossi pour être aujourd’hui les postulats néfastes sur lesquels une majorité de citoyens semble-t-il et d’hommes politiques veulent bâtir notre nation. En cet entre-deux-tours, souvenons nous que nous sommes appelés à être le sel de la terre, à être par notre Foi la lampe qui éclaire le monde.

 

Entretiens.jpg

La présentation est pratique et didactique. Les caractères sont relativement gros.

Quatre exemplaires d'occasion sont disponibles sur internet: ici, ici, ici, ou .

 

Resurrection-3.png

Repost 0
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 15:22

Le Saint-Siège vient de publier aujourd'hui la bulle d'excommunication, datée du 22 février dernier, de quatre moines-prêtres basiliens:  

 

ukripid.jpg

Les moines Basiliens et prétendus É vêques en question.


C'est le trois mars 2008 que le P. Dohnal annonça avoir été, avec les trois autres moines cités plus haut, consacré É vêque, sans toutefois livrer le nom du ou des consécrateurs. Cela rend leur sacre au plus haut point douteux... Il est probable que lorsqu'ils le livreront, il s'agira prétendument d'un hiérarque mort depuis des lustres, rendant toute preuve de la tenue ou non des sacres impossibles. Un procès canonique, d'abord auprès du tribunal du diocèse de Sokal, puis en appel auprès de celui de l'archidiocèse majeur de Kiev prononça contre eux l'excommunication majeure (l'É glise Ukrainienne connait aussi une excommunication mineure privant simplement de l'Eucharistie) pour exercice illégitime du ministère épiscopal, incitation à la rebellion contre les autorités ecclésiastiques, et diffamation. Le Tribunal de la Signature Apostolique refusa ensuite d'entendre leur recours. Il faut souligner que le danger était réel, ces quatre moines fomentant de graves troubles dans la ville de Stryi, tentant plusieurs fois d'occuper violemment des églises, et menaçant l'É vêque local au point que celui-ci du être protégé par la police.


Le dernier mouvement de ces dangereux guignols est de fonder une Église Gréco-Catholique Vrai-Croyante d'Ukraine, en association avec le P. Michel Osidach, Prêtre orthodoxe prétendant avoir été reçu le sacre épiscopal deux Évêques Gréco-Catholiques morts depuis longtemps. Sous un dehors de sainteté charismatique attirant de nombreux fidèles (l'argument "des hommes si bons ne peuvent pas être hérétiques" tournant à plein régime), ils sont une réelle menace pour l'Église d'Ukraine, et la paix religieuse en Ukraine.

En effet, leur argumentation est une exagération sans nom de la position traditionnelle de l'ordre Basilien, favorable à une liturgie orientale influencée par les réformes tridentines (une certaine latinisation, en fait), alors que les Studites, dont est membre le précédent Archevêque majeur de Kiev S.B. Mgr. Husar, sont plutôt favorables à un renouveau liturgiquee excluant toute influence occidentale. Ils accusent également les Évêques du monde entier et le Pape (qu'ils ont excommunié) de ne pas être fidèle à la Foi Catholique, et de propager l'erreur.

 

En vidéo, la proclamation de l'excommunication de nombreus Evêques, au nombre desquels leur Archevêque majeur à l'époque, Mgr. Husar, et de responsables de divers mouvement laïcs.

 

Une accusation revenant fréquemment de leur part est celle de nier la Résurrection du Christ. Ces accusations peuvent paraitre ridicules, mais elles ont une certaine résonnance chez les fidèles, massivement traditionnalistes, et habitués à une grande méfiance de la hiérarchie officielle depuis la période soviétique où celle-ci était soumise au patriarcat de Moscou.

On peut également craindre de ce corpuscule un danger pour le dialogue avec les deux majeures Églises Orthodoxes présentes en Ukraine (la majoritaire et nationaliste  Église du Patriarcat de Kiev, dissidente de Moscou, et la russophile  Église du Patriarcat de Moscou en Ukraine, il en existe d'autres moins importantes). Il n'est non plus pas exclus que des Évêques Orthodoxes soient les consécrateurs des quatre moines, ce dans le but de semer la zizanie dans l'Église Catholique du pays.


Il faut enfin tirer une conclusion plus large de cette affaire d'une complexité byzantine: Rome prend son temps pour constater un schisme, mais quand elle constate qu'il est avéré et bien avéré, et que seule une lourde punition permettrait de faire revenir les fidèles, à défauts des chefs de file, dans le sein de l'Église, elle n'hésite pas à excommunier. Nous prions avec espoir pour la réconciliation de la Fraternité Saint Pie X avec le reste de l'Église, mais si un accord n'a pas lieu, il faudra nécessairement que la FSSPX, pour sauver sa face et son honneur, tombe dans la surenchère verbale à l'encontre des autorités de l'Église (comme le fait déjà Mgr. Williamson sur son blog privé dont on peut parfois voir des extraits repris ailleurs), et il n'est pas exclu que cette surenchère mène aux mêmes effets que celle des Basiliens de Pidhirtsi.

 

Symbole-YHWH.JPG

Repost 0
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 23:59

La religion Chrétienne a pénétrée l'Arabie bien avant la naissance de l'Islam. Ainsi la découverte en 1985 près de Jubail des ruines d'une église assyrienne porte témoignage des quatre diocèses existant dans le pays au IVe S (source AINA)


acesaudi1.jpg

acesaudi2

acesaudi3.jpg

 

Mais récemment d'autres photos publiées sur différents forums, et un petit film posté sur Youtube montrent une église construite à Jeddah vers la fin du XIXe S. Sa confession est discutée, et il pourrait s'agir d'une église Orthodoxe grecque, anglicane, hollandaise ou encore construite par l'armée française. L'Arabie Saoudite n'existant pas encore à l'époque, elle doit son existence à la très relative tolérance de l'Empire Ottoman pour les Chrétiens. Elle serait en danger d'être démolie en raison d'un programme immobilier. Au fait, la vidéo fait un appel au don pour sa restauration, ce qui est très probablement une escroquerie, les autorités saoudiennes étant tout à fait insusceptibles d'autoriser un quelconque lieu de culte non-musulman sur leur territoire.

 

Jeddahchurch2.jpg

 

jeddahchurch1.jpg

 

JeddahChurch3.jpg

 

jeddah1938jq7.jpg

Localisation sur une carte de la ville datant de 1938.

 

Pour en savoir plus sur la situation actuelle des Chrétiens en Arabie Saoudite.

A ce propos, 2 visiteurs en provenance de ce pays ont visité ce blogue. Nous prions pour eux.


Capture.JPG

 

Civitas sancti tui facta est deserta: Sion deserta facta est; Jerusalem desolata est.
Is. 64:10

 

ghbnb.png

Repost 0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 18:56

L'ordre du Carmel est bourgeonnant en Russie, avec pas moins de deux convents féminins dans les diocèses de Novosibirsk et d'Irkoutsk.
C'est dans ce dernier que se situe le Carmel d'Oussolié Siberskoyé, où Sœur Ida Maria Carm. a solennellement professé ses vœux perpétuels en présence de Mgr. Kirill Klimovitch, Évêque diocésain.
Sœur Ida Maria est russe, mais (et cela se voit) elle est au moins partiellement de sang indigène de l'est-sibérien (probablement bouriate ou yakoute). L'Eglise Catholique locale s'intéresse en effet beaucoup aux peuples locaux de la Sibérie, et il y a en cours des efforts de traductions de la Messe en langues locales, comme le yakoute

Cette photo exprime toute la symbolique et la joie de cette cérémonie: la Mère Supérieure, statique, est radieuse de joie alors qu'elle ouvre les bras pour accueillir sa nouvelle soeur en le Carmel. Sœur Ida Maria, couronnée d'églantines symbolisant sa pureté offerte au Christ, est tendue vers la Supérieure, vers sa nouvelle vie, dans un mouvement amplifié par l'habit traditionnel. Elle irradie de joie, et pourtant on ne vois pas son visage enfoui dans l'épaule de la Supérieure. Elle est en effet déjà anonyme, cachée, un trésor du Christ et de l'Eglise reclus dans son cloitre. La vedette de ce mariage mystique, si c'est la nouvelle professée à notre point de vue bassement humain, au point de vue spirituel c'est le Christ, l'époux en lequel Sœur Ida Maria va vivre pleinement. D'ailleurs, ce Christ est bien là sur la photo, en la présence discrète et quelque peu floue d'un Prêtre alter christus sur le côté en ornements royaux (d'or), regardant la scène.

SI-2 Mon bien-aimé est descendu à son jardin,
aux parterres embaumés,
pour paître son troupeau dans les jardins,
et pour cueillir des lys.
Je suis à mon bien-aimé,
et mon bien-aimé est à moi!

Il paît son troupeau parmi les lys.

(Cantique des Cantiques)

 

Plus de photographies

 

Mariage.gif

Repost 0
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 21:03
L'Abbé Finegan nous livre sur son blogue la transcription de quelques pages d'un Missel datant de 1519 selon le rite de Nidaros (ville aujourd'hui appelée Trondheim), c'est à dire la variation locale du rite romain (au même titre que le rite de Sarum en Angleterre, ou les divers rites Gallicans en France) propre à la Norvège Catholique d'avant la réforme protestante. Il est un détail particulièrerement intéressant consistant en certains variations du texte du Gloria lors des fêtes de la sainte Vierge. Et en toute occasion, l'Ave Maria est rajouté aux prières au bas de l'Autel. De telles variations sont à ma connaissances uniques à ce rite (on ne le trouve ni dans le rite de Sarum, ni dans les différents usages gallicans, moearabe ou ambrosien), mais je ne m'avance pas trop n'ayant jamais eu l'occasion de parcourir les autres usages du rite romain existant en  Scandinavie et en Allemagne du Nord avant la Réforme luthérienne.

Nidaros.jpg
La cathédrale de Trondheim-Nidaros sous la neige

In summis de beata virgine
Gloria in excelsis Deo. Et in terra pax hominibus bonæ voluntatis. Laudamus te. Benedicimus te. Adoramus te. Glorificamus te. Gratias agimus tibi propter magnam gloriam tuam. Domine Deus, Rex cælestis, Deus Pater omnipotens. Domine Fili unigenite, Iesu Christe. Spiritus et alme orphanorum paraclite.Domine Deus, Agnus Dei, Filius Patris. Primogenitus Marie virginis matris. Qui tollis peccata mundi, miserere nobis. Qui tollis peccata mundi, suscipe deprecationem nostram. Ad Marie gloriam. Qui sedes ad dexteram Patris, miserere nobis. Quoniam tu solus Sanctus. Maria sanctificans. Tu solus Dominus. Mariam gubernans. Tu solus Altissimus, Maria coronans, Iesu Christe, cum Sancto Spiritu, in gloria Dei Patris. Amen.
 
Ferialibus diebus de domina.
Gloria in excelsis Deo. Et in terra pax hominibus bonæ voluntatis. Laudamus te. Benedicimus te. Adoramus te. Glorificamus te. Gratias agimus tibi propter magnam gloriam tuam. Domine Deus, Rex cælestis, Deus Pater omnipotens. Domine Fili Marie unigenite, Iesu Christe. Domine Deus, Agnus Dei, Filius Patris. Qui tollis peccata mundi, miserere nobis per precem piissimam tue matris Marie virginis. Qui tollis peccata mundi, suscipe deprecationem nostram. Ut nos tibi placeamus iugiter et sacrosancte tue matri Marie virgini. Qui sedes ad dexteram Patris, miserere nobis. Per Marie suffragia que est mater sue prolis et filia. Quoniam tu solus Sanctus. Maria sola mater innupta.Tu solus Dominus. Maria sola Domina. Tu solus Altissimus, Pater Marie et filius Iesu Christe, cum Sancto Spiritu, in gloria Dei Patris. Amen.

Nidaros2   Nidaros3.jpg
Les pages du Missel de 1519 comportant les Gloria "mariaux". Cliquez pour agrandir   

Ces variations du Gloria expriment très bien la profondeur et la force de la foi mariale au moyen-âge. Bien que le sujet soit polémique et que cette croyance n'ait jamais été érigée en dogme, la doctrine de la Vierge Marie co-rédemptrice transparait (notamment avec "Maria sola Domina", Marie est seule reine), et on peut comprendre les hésitations de Luther, et la forte réaction de la Réforme protestante à cette exhaltation de la Sainte Vierge. Car, il est juste, bon, et notre devoir de plus-que-vénérer (le terme théologique est hyperdulie) la Sainte Vierge, comme Son Divin Fils l'a lui même fait durant Son enfance; mais la Vierge cherche avant tout à nous mener à Son Fils. Point une déesse des Catholiques, comme le prétendent de nombreux protestants, la Sainte Vierge Marie peut être regardée comme un miroir où se reflète le visage du Christ.

Gloria-in-excelsis-Deo-2-copie-1.jpg
Repost 0
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 19:07

La vraie, dans la grande tradition jésuite : Les Pères Jose et Kevili, SJ et la mission de Tipling, quelque part dans l'Himalaya.

 

666.JPG

Tipling, Himalaya indienne : 450 familles, 2000 habitants, 7 000 mètres d'altitude.

671.JPG

Curé, maitre d'école, catéchiste, et même gardien de chèvres: le Prêtre missionaire fait tout.

676.JPG

680.JPG

L'administration des Sacrements et le catéchisme, plus que tout dialogue interreligieux, ou que toute inculturation, est le moyen d'amener les gens vers Jésus.

683.JPG

Le presbytère: ni chauffrage, ni electricité, ni eau courante.

 

Plus d'images sur UCANews.

 

Agnus-Dei-6.png

Repost 0

Présentation

  • : Fides et Ratio
  • Fides et Ratio
  • : L'humeur d'un cérémoniaire du dimanche... Sujets de fond et sautes de caractère.
  • Contact

le-pape-francois-humble-concret-photo-afp.jpg

Une-femme-se-jette-sur-le-Pape-Benoit-XVI_mode_une.jpg

61012052eucharistie-jpg.jpg

BenXVI.png

http://img233.imageshack.us/img233/5931/coeurquibat3rg6.gif

http://static.skynetblogs.be/media/148315/dyn006_original_350_277_gif_2571946_9210c9e266a96ee2eb5cd0d80b092d78.gif

http://i.ytimg.com/vi/qQm5tItsFTM/0.jpg

http://3.bp.blogspot.com/_RNdGJLNyEVY/SgMl9hBT4HI/AAAAAAAAALo/nmXsaxSs_ks/s320/avortement3.jpg

Rechercher

 

Approximativement 46 millions d'avortements ont lieu dans le monde chaque année.

Ce compteur donne une idée du nombre de petites vies interrompues depuis le 1er Janvier.

Requiem aeternam dona ei Domine et lux perpetua luceat eis.

Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous.

trinite_roublev-copie-1.jpg

ms-5.jpg

http://www.abbaye-champagne.com/themes/activites/centre/chancelade/2010/elements/cure-ars.jpg

http://2.bp.blogspot.com/_O6K_h61str8/S1e1pUmr4fI/AAAAAAAAB6I/HStaJjAdSII/s640/escriva.jpg

http://www.peintre-icones.fr/IMAGES/ICONESCALENDRIER/Mars/PerpetueFelicite.jpg

Compiegne.png

http://www.diariobuenosaires.com.ar/images/sueno-don-bosco.jpg

Santa_Clotilde_G.jpg

Louis-XVI-St-Denis.jpg

arc-259x300.jpg

francis-de-sales-1-sized.jpg

http://saints.sqpn.com/wp-content/gallery/saint-martin-of-tours/saint-martin-of-tours-00.jpg

Pope_Benedict_XVI__Sketch1__w.jpg

Compteur gratuit

Visiteurs depuis Novembre 2010

free counters

Visiteurs par pays depuis Novembre 2010