Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 19:12

Un entretien avec Mgr. Joseph Werth, Évêque de Novossibirsk

Par Mario Ponzi

Traduction Louis Marie

 

werth4.jpg werth6.jpg

Les armes épiscopales latines et grecques de Mgr. Werth.

 

L’unité de l’église, le dialogue œcuménique, les vocations, l’évangélisation, la défense de la dignité humaine : tels sont les objectifs donnés par Benoît XVI aux Évêques de Russie lors de leur visite ad limina en Janvier 2009. Mgr. Joseph Werth témoigne de son expérience pastorale dans l’immensité sibérienne et décrit la situation actuelle de l’Église Catholique en Russie.

 

Mario Ponzi : « - On peut dire que l’Église en Russie est née de nouveau après 1991. Quelle a été votre expérience durant ces années ?

 

Mgr. Werth : - Lorsque je suis arrivé en Sibérie, un territoire de 13 millions de kilomètres carrés, n’y résidaient que trois Prêtres Catholiques. Il y avait un très petit nombre de communautés, dont ces Prêtres prenaient soin. Les autres Catholiques étaient éparpillés en petit nombre partout dans cette vaste région. Ma première tâche a été d’identifier mes ouailles et de les regrouper en communautés plus ou moins grandes. Je pense en particulier à mon diocèse, le diocèse de la Transfiguration à Novossibirsk, qui n’englobe qu’un tiers de la Sibérie, appelé Sibérie Occidentale, où nous avons une soixantaine de communautés de taille importante, et environ 300 plus petites qui ne sont visitées que périodiquement par un Prêtre. En arrivant ici, et en voyant que je n’avais pas de Prêtres, je me suis demandé comment en trouver. L’aide vint de l’étranger, et actuellement la plupart de mes Prêtres en proviennent.

 

werth2

Mgr. Werth dans les années 90.


M.P. : - Et en ce qui concerne les vocations sacerdotales en Russie ?

 

Mgr. W. : - J’ai tout de suite pensé à ouvrir un séminaire. Comme je n’avais pas assez de ressources financières pour ouvrir un vrai séminaire, j’ai commencé par un petit séminaire, qui a vu passer 120 élèves en 16 ans. À dire vrai, très peu d’entre eux sont devenus Prêtres. C’était en 1993, et la même année un grand séminaire a été ouvert à Moscou, qui a depuis a déménagé à St. Petersbourg.  À Novossibirsk, en 1991, il n’y avait qu’une minuscule église: il fallait donc construire des églises, ouvrir des lieux de prières. C’est ce que nous avons fait, et nous continuons à le faire, parce qu’aujourd’hui encore, beaucoup de communautés n’ont pas d’église ni aucun endroit où prier et célébrer la Messe. Les Messes sont célébrées en attendant dans les maisons des fidèles. Le Prêtre dit la Messe avec la petite Église domestique.

 

wert7.jpg

Messe à la cathédrale de Novossibirsk.

 

M.P. : - Quel est l’état de la liberté religieuse en Russie aujourd’hui

 

Mgr. W. : - Je suis né pendant la période soviétique (au Kazakhstan, NDLR) et je sais quelle était la situation à cette époque. Donc, je peux aujourd’hui affirmer avec enthousiasme que nous avons la liberté de religion. Mais nous ne jouissons d’aucun privilège de la part de l’État, au contraire, nous avons certaines difficultés, par exemple au sujet des visas. Nous attendons que l’État change la Loi afin que nos Prêtres et nos religieuses puissent obtenir non plus seulement un visa touristique mais un visa longue-durée leur permettant de rester avec nous et de prendre soin des fidèles pendant un temps ininterrompu. Durant les 18 dernières années, je n’ai jamais assisté à une quelconque infraction directe de la liberté de culte. 

 

Kostiol-Novosibirsk.jpg

La première église de Novossibirsk.

 

M.P. : - Quelles sont vos relations avec les communautés Orthodoxes ?

 

Mgr. W. : - Honnêtement, elles pourraient être meilleures, et il faut espérer qu’elles le seront un jour. Comme je l’ai dit, mon diocèse fait 4 millions de kilomètres carrés, et sur ce territoire l’Église Orthodoxe a 10 diocèses. Jusqu’à maintenant, je n’ai rencontré que quelques uns de leurs Évêques. J’envoyai chaque Noël des vœux à mes frères Orthodoxes, et lorsque le Patriarche Alexis est mort, je les ai assurés de nos prières pour lui. Deux Évêques me répondirent, et c’est un signe positif. Nous devons nous réjouir de chaque petit succès.

Le 19 Décembre (2008, NDLR), moi-même et le nonce apostolique Mgr. Antonio Mennini avons offert à l’Évêque de Kemerovo une relique de Saint Nicolas de Bari. Le résultat a été vraiment merveilleux, et j’espère que d’autres occasions pareilles se reproduiront (NDLR : l’Évêque de Kemerovo a offert en retour en 2009 une relique pour l’Autel du couvent des carmélites de Novossibirsk). Bien que le dialogue à haut niveau soit encore ardu, un dialogue basique a toujours existé, particulièrement durant la période communiste lorsque toutes les religions étaient également persécutées. Dans ces circonstances, les fidèles Orthodoxes et Catholiques devinrent très proches les uns des autres. Il est dommage que dans la période plus récente, nous n’ayons pas fait le maximum pour atteindre, sinon l’unité, du moins une meilleure compréhension mutuelle. Nous prions pour que cela arrive le plus tôt possible.

 

werth3.jpg

Mgr. Werth célébrant dans le rite Byzantin (il est également visiteur apostolique pour les Catholiques de rite Byzantin de Russie)

 

M.P. : - Comment l’Église Catholique est elle présente dans la société, et comment est-elle acceptée ?

 

Mgr. W. : - L’Église Catholique en Russie est une minorité. Les personnes ayant des racines Catholiques, mais qui ne pratiquent pas forcément leur foi, ceux dont les parents ou les grands-parents étaient polonais, ukrainiens, allemands ou lithuaniens ne représentent qu’un pour cent de la population. Dans tous les cas, une si petite minorité est imperceptible au sein de la société. L’association Caritas est très active dans le diocèse, par exemple à Novossibirsk même, nous avons lancé beaucoup de projets sociaux qui ont été bien accueillis par la municipalité et les gens. Nous avons deux écoles, une école primaire et un collège, un journal Catholique et un studio télé, qui produit des émissions télévisées.

 

M.P. : - Le message de l’Église Catholique peut-il circuler librement en Russie par ces moyens de communication ?

 

Mgr. W. : - Nous n’avons jamais eu aucune difficulté de ce côté, personne ne nous a jamais interdit de disséminer des informations par ces moyens de communication. Certaines paroisses ont des sites internet avec le calendrier des célébrations. Les endroits où il est le plus difficile d’être présents sont les écoles et les universités.

 

werth5.jpg

Mgr. Werth déposant une pierre bénie dans les fondations d'une nouvelle église à Sourgout.

 

M.P : - Parmi les défis pastoraux auxquels le Pape vous appelle à répondre, il y a la consolidation de la présence Chrétienne dans le pays, la proclamation de l’Évangile dans un environnement rétif et le soutien pastoral à la famille. Comment pensez-vous y faire face ?

 

Mgr. W. : - Les Chrétiens d’aujourd’hui sont confrontés, à l’Occident comme dans notre pays dominés pendant 70 ans par un athéisme militant, à de nombreux défis. Y répondre nécessite l’unité des Chrétiens tout particulièrement, parce que le l’Église Catholique ne peut rien faire seule, et l’Église Orthodoxe est plus faible sans aide. Si toutes les Églises Chrétiennes pouvaient coopérer, les valeurs Chrétiennes seraient défendues et protégées plus efficacement. Nous voyons que ce sont les familles qui ont le plus souffert du communisme. Les paroisses qui existent depuis 15 ans et plus sont désormais composées en majorité de jeunes familles. Nous célébrons de plus en plus fréquemment des Baptêmes d’enfants, alors qu’avant nous baptisions en majorité des adultes. De plus en  plus de gens se marient. À la cathédrale de Novossibirsk comme dans les paroisses, nous invitons chaque mois les jeunes familles à un rendez-vous afin d’échanger sur un sujet donné. Ces familles passent du temps ensemble, se parlent et se connaissent. Certaines rencontres sont certainement très importantes pour elles.

 

Kostiol-Novosibirsk-kaplichka.jpg

La Cathédrale de Novossibirsk en construction et la chapelle provisoire (dans les années 90).

 

M.P. : - En ce qui concerne le soin pastoral apporté aux familles, y a-t-il des projets en commun avec les Orthodoxes ?

 

Chaque année dans notre diocèse nous organisons une conférence pastorale pour tout nos Prêtres et nos religieux et religieuses. Tous les trois ans, nous y invitons aussi des laïcs. Ces conférence ont été consacrées deux fois à la famille, l’année dernière (2008, NDLR) et en 1997, parce que la famille est le premier noyau et le plus important de la société humaine. Dans chaque paroisse nous faisons tout notre possible pour consolider la famille. Je ne sais pas si quelque chose de ce genre pourrait être fait en commun avec les Orthodoxes. Ce genre d’initiatives est généralement du ressort des Focolari ou du Chemin Néocatéchuménal.

Ce que nous faisons depuis des années à Novossibirsk en commun avec les Orthodoxes, c’est la promotion de la vie naissante, et le combat contre l’avortement. De nombreuses personnes Catholiques et Orthodoxes organisent ensemble des conférences sur ces sujets dans les écoles et les hôpitaux. Grâce à cela, des enfants ont été sauvés. C’est un exemple de collaboration entre Catholiques et Orthodoxes. Nous espérons que la situation de la vie naissante finira par s’améliorer.

La situation présente de la famille en Russie semble satisfaisante : n’oublions pas que depuis de nombreuses années, le gouvernement a mis en place une politique favorable à la famille et aux naissances. Les parents ayant deux enfants reçoivent 250 000 roubles par enfant, ce qui correspond à 10 000 dollars. C’est très certainement une bonne initiative. D’autres mesures ont été prises afin de promouvoir et de consolider la famille. Ces temps-ci, dans la rue et les transports publics, on rencontre souvent des femmes enceintes et des familles ayant des petits enfants : cela n’était pas fréquent les années précédentes. Je pense que dans les 10 dernières années, la situation en Russie s’est réellement améliorée.

 

Kostiol Barnaoul Kostiol Bratsk Kostiol-Omsk-copie-1.jpg

Eglises de Barnaoul, Bratsk et Omsk.

 

Le site du diocèse de Novossibirsk.

 

Bon-Pasteur.jpg

Partager cet article
Repost0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 16:37

Une petite comparaison se passant de commentaire

Rite Byzantin : «Le serviteur de Dieu N. communie pour la rémission des péchés et pour la vie éternelle».

 

communion-1.jpg

 

Forme extraordinaire du rite Romain : « Corpus Domini nostri Iesu Christi custodiat animam tuam in vitam aeternam » (Que le Corps de notre Seigneur Jésus-Christ garde votre âme pour la vie éternelle).

 

Communion-2.JPG

 

Forme ordinaire du rite Romain « Corpus Christi, Amen » (Le Corps du Christ, Amen). Parfois entendu en France : « Jésus avec toi ».

 

Communion-3.jpg


Voilà des morceaux choisis (extraits du Catéchisme) de ce que l’Église nous enseigne au sujet de l’Eucharistie, plus particulièrement relatifs à la réception du Très Saint Sacrement. Nous devrions en tirer des conclusions sur la façon la plus appropriée de recevoir la Sainte Communion:

1406 Jésus dit : " Je suis le pain vivant, descendu du ciel. Qui mangera ce pain vivra à jamais... Qui mange ma Chair et boit mon Sang a la vie éternelle ... il demeure en moi et moi en lui " (Jn 6, 51. 54. 56).

1407L’eucharistie est le cœur et le sommet de la vie de l’Église car en elle le Christ associe son Église et tous ses membres à son sacrifice de louange et d’action de grâces offert une fois pour toutes sur la Croix à son Père ; par ce sacrifice il répand les grâces du salut sur son Corps, qui est l’Église.

1410 C’est le Christ lui-même, grand prêtre éternel de la nouvelle Alliance, qui, agissant par le ministère des prêtres, offre le sacrifice eucharistique. Et c’est encore le même Christ, réellement présent sous les espèces du pain et du vin, qui est l’offrande du sacrifice eucharistique.

1412 Les signes essentiels du sacrement eucharistique sont le pain de blé et le vin du vignoble, sur lesquels est invoquée la bénédiction de l’Esprit Saint et le prêtre prononce les paroles de la consécration dites par Jésus pendant la dernière cène : " Ceci est mon corps livré pour vous ... Ceci est la coupe de mon sang ... "

1413 Par la consécration s’opère la transsubstantiation du pain et du vin dans le Corps et le Sang du Christ. Sous les espèces consacrées du pain et du vin, le Christ lui-même, vivant et glorieux, est présent de manière vraie, réelle et substantielle, son Corps et son Sang, avec son âme et sa divinité (cf. Cc. Trente : DS 1640 ; 1651).

1415 Celui qui veut recevoir le Christ dans la Communion eucharistique doit se trouver en état de grâce. Si quelqu’un a conscience d’avoir péché mortellement, il ne doit pas accéder à l’Eucharistie sans avoir reçu préalablement l’absolution dans le sacrement de Pénitence.

1416 La sainte Communion au Corps et au Sang du Christ accroît l’union du communiant avec le Seigneur, lui remet les péchés véniels et le préserve des péchés graves. Puisque les liens de charité entre le communiant et le Christ sont renforcés, la réception de ce sacrement renforce l’unité de l’Église, Corps mystique du Christ.

1418 Puisque le Christ lui-même est présent dans le Sacrement de l’Autel, il faut l’honorer d’un culte d’adoration. " La visite au Très Saint Sacrement est une preuve de gratitude, un signe d’amour et un devoir d’adoration envers le Christ, notre Seigneur " (MF).

1419 Le Christ ayant passé de ce monde au Père, nous donne dans l’Eucharistie le gage de la gloire auprès de Lui : la participation au Saint Sacrifice nous identifie avec son Cœur, soutient nos forces au long du pèlerinage de cette vie, nous fait souhaiter la Vie éternelle et nous unit déjà à l’Église du Ciel, à la Sainte Vierge Marie et à tous les Saints.

 

En me relisant, je m'aperçois que j'ai déjà traité de ce sujet de la Communion en postant en article un extrait d'une prédication de Mgr. Knox. Et en relisant l'homélie de ce prélat anglais, je me rends compte de ce qu'il y traite des dispositions intérieures nécessaires à la réception de la Sainte Communion, alors que le présent article traite plutôt des attitudes extérieures. Quelle (tout à fait involontaire) complémentarité!

 

Hostie-et-grappes.gif

Partager cet article
Repost0
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 21:40
Saint Josémaria, priez pour nous.

http://lh3.ggpht.com/_YtYKuDvkXWU/S3RUY7eTZ3I/AAAAAAAAAyo/K_vw_2BTEIg/s512/PX-AO.jpg
Partager cet article
Repost0
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 16:14

Une très belle vidéo parue sur Gloria TV:


+
Pour agrandir, cliquer sur l'icône agrandir.JPG.
+
http://lh5.ggpht.com/_YtYKuDvkXWU/S3RT6F1ogwI/AAAAAAAAAuc/Gqo3978lt98/sacramenti.jpg
Partager cet article
Repost0
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 15:06
Le fondateur de GloriaTV nous parle du travail.

http://lh3.ggpht.com/_YtYKuDvkXWU/S3RUF8_PcII/AAAAAAAAAwE/roAmQjsPWiQ/s512/CrossVine.jpg
Partager cet article
Repost0
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 18:42

Extrait d'un sermon de Mgr. Ronald Knox (1888 - 1957)

Traduction Louis-Marie

 

KnoxRonald.jpg

 

« Lorsque le Prêtre dit pour vous trois fois Domine non sum dignus juste avant la Communion, vous devriez imaginer Notre Seigneur en personne se reculant légèrement et vous faisant attendre quelques instants afin de s’assurer de vos dispositions. En effet, Il le faisait souvent, juste avant de consentir à faire un miracle…

Mais, lorsque je parle de s’assurer de vos dispositions, est-ce que je veux dire qu’Il regarde dans vos cœurs afin d’en trouver un pareil au Sien ? Devons-nous être d’ores et déjà d’une humilité semblable à la Sienne, déjà infatigables à Son service, déjà parfaitement résignés à toutes les souffrances qui pourraient nous être échues ? Et, sans cela, s’abstenir de Le recevoir ? Non, car si je vous disais cela, cela signifierais que la Sainte Communion est un privilège réservé à une petite élite d’âmes quasi-parfaites,  et alors je serais tombé dans l’erreur janséniste, et je ferais injure à la mémoire de ce si grand Pape qui vient d’être élevé aux Autels de nos églises. Si Pie X doit laisser un souvenir dans l’histoire, on s’en souviendra comme celui qui a ouvert largement les grilles des sanctuaires aux âmes hésitantes et scrupuleuses, aux indignes qui se savent indignes.

 

Ecce-Agnus-Dei.jpg


Donc, les dispositions dont je parle ne sont pas de celles qui nous rendent dignes de recevoir la Sainte Communion : car nous communions dans le but de nous trouver nous-mêmes en ces dispositions. La seule nécessité est donc de vouloirs se trouver en ces dispositions. Mais la difficulté, vous le savez, n’est pas que nous ne sommes pas des saints, mais que nous ne voulons pas être des saints. Seigneur, je ne suis pas digne parce que je ne suis pas humble, mais je désire être humble. Seigneur, je ne suis pas digne parce que je suis lent et paresseux à Votre service,  mais je déteste cette lenteur et cette paresse. Seigneur, je ne suis pas digne car je ne sais pas souffrir, mais comme j’aimerais qu’il en fut autrement ! Qu’il en soit autrement, Seigneur, dites seulement une parole et Votre serviteur sera guéri. »

 

http://lh4.ggpht.com/_YtYKuDvkXWU/S3RT2y2AjgI/AAAAAAAAAt0/db1Uf2iwU74/altare-con-angeli.jpg

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 14:21

J’écrivais dans un article précédent, qu’il ne fallait pas tout voir en noir, que la situation de l’Église en France, bien que difficile, n’était pas désespéré…

C’est bien sur sans compter avec la majorité des Épiscopes de notre beau pays dont un quarteron a accumulé ces derniers jours les actes et déclarations lamentables. Ya des moments, pour s’exprimer populo, où c’est qu’on se demande s’ils ne se font pas avec une sorte de plaisir masochiste les fossoyeurs du Catholicisme ici bas. Pourtant, me direz-vous, j’expliquais bien qu’il y avait de plus en plus de bons Évêques en France ? Certes, mais nous n’en avons pas fini avec les élections de prélats mous, consensuels et pusillanimes dans nos diocèses.

Cela va de l’anecdote idiote (Mgr. Barbarin qui fête Yom Kippour tous les ans), au feuilleton-fleuve tragique (Mgr Nourrichard cherchant par tous les moyens à détruire la dernière parcelle de Catholicisme populaire et dynamique dans son diocèse sinistré), à la nouvelle affligeante (Mgr. Turini refusant de vendre un ancien couvent à l'Abbé Laguérie pour en faire un séminaire formant des Prêtres pour la forme extraordinaire du rite romain).

 

http://www.pelepourlesnuls.com/mgrturini.jpg

Le "Père-Evêque" de Cahors, Mgr. Turini


Attardons-nous sur ce dernier cas : vous rendez-vous compte de l’absurdité de la chose ! Un diocèse qui n’a plus de séminaire diocésain depuis des années refuse l’ouverture d’un nouveau séminaire sur son territoire ! Il faut aussi voir le ridicule de la raison invoquée pour ce refus : le souci de préserver la tranquillité des habitants de la localité où se trouvent les bâtiments concernés ! Est-ce dérangeant, un séminaire ?!

Cette lamentable affaire démontre malheureusement que si elle commence à sortir du trou où l’on jeté les Évêques de France, grâce à de jeunes prélats dynamiques, la Tradition Catholique est toujours ostracisée dans la plupart des cas. Mais ce qui m’étonne le plus chez cet Évêque et bien d’autres, c’est leur aveuglement : la pastorale des 50 dernières années a conduit l’Église à disparaitre de l’espace public et du cœur des français. N’est-il pas tant de changer quelque chose ? Non, bien sûr, répondent-ils en chœur, car tout ce qui a un rapport avec les pratiques d’avant le concile Vatican II, c’est mal, rétrograde, à persécuter et à faire disparaitre à tout prix. D’ailleurs, pensent-ils, ces gens sont idiots, vieux-jeu, et ne comprennent rien aux temps présents ; ils ne méritent par conséquent aucune considération.

 

http://blog.institutdubonpasteur.org/images/ablag01.jpg

L'Abbé Laguérie, supérieur de l'Institut du Bon-Pasteur (son blogue)


Voilà pourquoi il y en a marre des Évêques français, même si certains en rachètent d’autres, en général ils sont mous, consensuels, pusillanimes, et on se demande comment leurs derrières sont arrivés sur les coussins mauves d’un trône épiscopal, sinon par cooptation de mauvais Prêtres par d’autres mauvais Prêtres montés en grade.

 

Addendum: En le relisant, ce bref article m'est apparu légèrement excessif dans ses termes. Cependant, j'ai choisi de le laisser tel quel, car c'est vraiment ce qui m'est venu à l'esprit en apprenant que Mgr. de Cahors refusait de vendre ce bâtiment à l'IBP, pour les raisons prétendues citées plus haut. Nous devons malgré tout tenter de faire confiance à nos Evêques, qui tiennent leur pouvoir du Pape et des Apôtres et surtout prier pour eux, et pour en avoir de toujours meilleurs. Leur ministère est difficile et exigeant.

 

http://lh5.ggpht.com/_YtYKuDvkXWU/S3RS6SnrQ5I/AAAAAAAAAn8/2ppngWzj8gI/s912/Mass-AllSouls.jpg

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 17:50
Saint Josémaria, priez pour nous.

http://lh3.ggpht.com/_YtYKuDvkXWU/S3WPmTls72I/AAAAAAAAA3U/PrsLcXIUVWE/s912/Chalice_and_Grapes_with_Lamb_001.jpg
Partager cet article
Repost0
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 17:20

Voilà ce que nous pouvons dire à nos frères Anglicans dont l’ordinariat personnel en Angleterre, l’ordinariat de Notre-Dame de Walsingham a été érigé hier, de façon concomitante à l’ordination comme Prêtres Catholiques de ses trois premiers ecclésiastiques, les Abbés John Broadhurst, Andrew Burnham, et Mgr. Keith Newton (ce dernier en est le premier ordinaire) en la Cathédrale de Westminster.

Ayons un peu de patience, et nous verrons sans doute dans les prochains mois l’érection d’ordinariats aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Inde.

 

http://blogs.telegraph.co.uk/news/files/2011/01/ALeqM5ikBGehVjJ8vVOuArwAYz3MAMNhTQ.jpeg

 

Photos de la Messe d'ordination ici et .

Page officielle de l'Ordinariat de Notre-Dame de Walsingham (en anglais)

Pour en savoir plus (en français)

 

Le Te Deum de Stanford, dans la belle traduction de Thomas Cranmer (certes un hérétique, mais une fine plume) me parait tout à fait indiqué.

 

 

http://lh3.ggpht.com/_YtYKuDvkXWU/S7Ye9w8J3VI/AAAAAAAABQE/-5RknoompYQ/benedicamus.JPG

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 21:37

Bonne fête de l’Épiphanie !

*

Sermon par un Prêtre de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X.
*
*
http://www.josephbonespoir.org/IMG/jpg/Angelico3252Magi14XX.jpg
La Nativité par le Bienheureux Fra Angelico.
*
La Marche des Rois de Lully par les Petits Chanteurs d'Île de France réunis en Fédération.
*
I saw three ships, par la Maitrise du King's College de Cambridge.
*
http://lh4.ggpht.com/_YtYKuDvkXWU/S3RTROUjMVI/AAAAAAAAAp8/Pg82HY_g9WI/s912/Epiphany-bot.jpg
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Fides et Ratio
  • : L'humeur d'un cérémoniaire du dimanche... Sujets de fond et sautes de caractère.
  • Contact

le-pape-francois-humble-concret-photo-afp.jpg

Une-femme-se-jette-sur-le-Pape-Benoit-XVI_mode_une.jpg

61012052eucharistie-jpg.jpg

BenXVI.png

http://img233.imageshack.us/img233/5931/coeurquibat3rg6.gif

http://static.skynetblogs.be/media/148315/dyn006_original_350_277_gif_2571946_9210c9e266a96ee2eb5cd0d80b092d78.gif

http://i.ytimg.com/vi/qQm5tItsFTM/0.jpg

http://3.bp.blogspot.com/_RNdGJLNyEVY/SgMl9hBT4HI/AAAAAAAAALo/nmXsaxSs_ks/s320/avortement3.jpg

Rechercher

 

Approximativement 46 millions d'avortements ont lieu dans le monde chaque année.

Ce compteur donne une idée du nombre de petites vies interrompues depuis le 1er Janvier.

Requiem aeternam dona ei Domine et lux perpetua luceat eis.

Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous.

trinite_roublev-copie-1.jpg

ms-5.jpg

http://www.abbaye-champagne.com/themes/activites/centre/chancelade/2010/elements/cure-ars.jpg

http://2.bp.blogspot.com/_O6K_h61str8/S1e1pUmr4fI/AAAAAAAAB6I/HStaJjAdSII/s640/escriva.jpg

http://www.peintre-icones.fr/IMAGES/ICONESCALENDRIER/Mars/PerpetueFelicite.jpg

Compiegne.png

http://www.diariobuenosaires.com.ar/images/sueno-don-bosco.jpg

Santa_Clotilde_G.jpg

Louis-XVI-St-Denis.jpg

arc-259x300.jpg

francis-de-sales-1-sized.jpg

http://saints.sqpn.com/wp-content/gallery/saint-martin-of-tours/saint-martin-of-tours-00.jpg

Pope_Benedict_XVI__Sketch1__w.jpg

Compteur gratuit

Visiteurs depuis Novembre 2010

free counters

Visiteurs par pays depuis Novembre 2010