Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 15:24

Ou la fin de la liberté d’expression en occident ?

 

Actuellement, au Canada, deux personnes sont derrières les barreaux pour l’immense « crime » d’avoir pénétré la zone d’exclusion de 150 mètres autours d’avortoirs et d’y avoir abordé les jeunes femmes y entrant pour tenter de les aider à garder leur enfant.

Il s’agit de Mme Linda Gibbons et de Mlle Mary Wagner. La première retourne sur les lieux de ses « forfaits » immédiatement après avoir purgé sa peine (allant de 40 jours à 8 mois, en comptabilisant la détention provisoire en attente de jugement), et compte, en additionnant ses passages derrières les barreaux, huit ans de prison à son actif. Elle est si bien connue des policiers convoqués afin de l'arrêter (toujours en grand nombre: six au moins) par la direction des avortoirs qu'ils l'appellent par son prénom ! Ses avocats tentent d’obtenir une audition devant la cour suprême du Canada dans l’espoir qu’elle déclare qu’interdire toute manifestation public dans ce rayon de 150 mètres sous peine de prison est inconstitutionnel et attentatoire aux libertés, sans résultats à ce jour.

 

WhyMom1.jpg

Mme Linda Gibbons


Mlle Wagner en est seulement à sa seconde condamnation en 2 ans. Elle est allé jusqu’à entrer dans le hall d’un avortoir, poussée par la curiosité. Elle y a également déposé des tracts pro-vie. Cela lui coûte quatre mois de prisons, mais le plus humiliant fut la conduite du juge Ford Cléments lors de son procès. Il semble que ce juge provincial fut incapable de contrôler sa rage, au point qu’il invectiva la prévenue, la traitant de « couarde » parce qu’elle aurait « attaqué des êtres humains » et « causé une détresse psychologique ». Autre morceaux choisis : « Vous avez tort et votre Dieu a tort. Vous méprisez complètement le droit à l’avortement qui existe dans ce pays, selon la Loi vos opinions sont fausses » ; ou encore « Votre détermination à ignorer la Loi est une menace potentielle pour le bien-être de la société, et va mener à un état d’illégalité, peut-être même à l’anarchie ».

 

wagner.jpg

Mlle Mary Wagner


1984, ou Le meilleur des mondes ? Il est clair ici que le crime de cette jeune fille est d’être un obstacle au confort moral des bien-pensants : ceux-ci pensent avoir évacué par la porte le problème en décidant qu’un enfant dans le ventre de sa mère n’est pas un être humain, il revient par la fenêtre par le biais de ces dérangeants objecteurs de conscience.

Prions pour nos sœurs emprisonnées derrière les barreaux (elles se trouvent enfermées dans la même maison d'arrêt ce qui leur permet de se porter mutuellement réconfort ainsi qu'aux autres détenues) pour s’être opposées au plus large génocide jamais perpétré. Si Mme Gibbons est protestante, Mlle Wagner est Catholique et a même été postulante en France dans la Communauté St Jean (les « petit-gris »).

 

Sources:

Life Site News: (1) (2)

Catholic Herald

 

Couronne-d-epines-et-clous-2.jpg

Repost 0
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 16:50

La perturbation des Messes:

 

 

Cela a lieu à Teignmouth, dans le diocèse de Plymouth au Royaume-Uni, où un vidéaste amateur a voulu filmer la lecture publique de la lettre de la conférence épiscopale s'opposant au projet du gouvernement de permettre aux homosexuels de se "marier". Le Prêtre mal à l'aise à l'idée d'être enregistré, demanda au vidéaste de quitter l'église, mais celui-ci fit un petit discours blâmant l'Eglise et ses membres de condamner son mode de vie.

Lorsque la pensée qui était encore la norme dans nos sociétés est taxé de ----phobie, la stigmatisation commence. De là à ce que cette opinion soit réprimée, il n'y a qu'un pas. Aujourd'hui, la répression du Catholicisme en Europe est marginale, le fait de lobbies isolés, et apparemment peu violente. Mais demain?

 

Decoration-egyptienne.jpg

Repost 0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 21:45

Le journal britannique the Telegraph, reprenant un article du journal néerlandais NRC Handerlsbad, publie une nouvelle atterrante en provenance de Hollande. La commission présidée par l'ancien ministre Wim Deetman (chargée d'enquêter sur les abus sexuels perpétrés au sein d’institutions de l'Église qui est en Hollande) est en effet parvenu à la conclusion qu'une dizaine d'adolescents, confiés à des établissements psychiatriques dirigées par l'Église Catholique, ont subi dans les années 50 des opérations de castration. Ce type de décisions aurait été pris notamment par Vic Marijnen, directeur d'un de ces centres dans la province de Gueldre, et plus tard premier-ministre Chrétien-Démocrate des Pays-Bas, sans en référer aux parents des adolescents en question. La raison avancée aurait été de les "guérir" de leur homosexualité, mais le rapport Deetman avance qu'il se serait agi d'une punition pour avoir dénoncé à la police des prêtres ayant commis sur eux des abus sexuels. Aux victimes va toute ma compassion, quand bien même ces faits ont eu lieu quarante ans avant ma naissance.


Henk-Heithuis-_2171956b.jpg

Henk Heltuis, émasculé en 1956.

 

Ces évènements sont sordides, et témoignent des racines profondes de la crise de l'Église qui est apparue au grand jour dans les années 60 et 70. Dans ces Églises occidentales, établies, riches, influentes, le péché ne pouvait que prospérer, malgré toute la sainteté qui pouvait y exister par ailleurs. On comprend la volonté de réforme des pères de Vatican II, qui, bien que généralement pas informés de tels abus dans leurs diocèses, ont senti l'urgent besoin de réforme et de recentrage sur le message évangélique dans les Églises d'Europe. Mais ces réformes ont été instrumentalisées par le camp libéral pour avancer leurs idées, et ce n'est qu'aujourd’hui, sous le pontificat de Benoît XVI, alors qu'elle est désormais une institution marginalisée et étrangère à la vie de la plupart des européens, que, les péchés de ses mauvais serviteurs révélés, l'Église peut enfin tenter de se purifier.

Mais n'est-il pas trop tard? En effet, le contexte n'est plus du tout celui dans lequel une Église extrêmement vigilante envers ses serviteurs pourrait faire oublier leurs péchés passés, et s'appliquer de toute son âme à l'annonce de la Bonne Nouvelle. Non, nos sociétés sécularisées nourrissent une grande hostilité, tant institutionnelle que désormais largement partagée par la population, envers l'Église Catholique. Car malgré ses tares, il s'agit de la seule organisation contestant la philosophie néolibéral du jouir sans partage et à tout prix, et la conception utilitariste qui en dérive de la vie humaine. C'est la seule à s'opposer la ces fameux "droits" que sont l'avortement et peut être bientôt l'euthanasie (à ce propos aux Pays-Bas l'euthanasie est très largement pratiquée, pratique dont le comité des droits de l'homme des Nations-Unies s'est récemment ému). C'est la seule qui propose aux hommes de regarder au-delà de leur satisfaction personnelle et des nécessités de la vie moderne, vers un Dieu personnel et aimant qui parle de vie éternelle. Et ça, les gouvernants et l'opinion ne veulent surtout pas l'entendre.

Or ces ennemis de l'Église tiennent là l'arme idéale contre elle et son message. Attention bien sûr à ne pas sombrer dans la théorie du complot: les graves faits qui sont reprochés à l'Église Catholique ont bien eu lieu, ils sont en effet gravissime, et l'Église doit ininitier là où elle ne l'a pas fait, et continuer là où elle l'a fait, sa démarche de purification, préconisée par le Pape. Il n'est donc pas question d'accuser ceux qui déterrent ces affaires de les avoir forgées, ni de leur reprocher quoi que ce soit. Mais il faut bien constater, hélas, que ceux qui s'opposent à l'Église d'aujourd’hui vont efficacement, encore une fois de plus, utiliser le péché de l'Église d'hier pour bâillonner l'Église d'aujourd'hui. Eh, quoi, dira le peuple, une institution qui a tant fautée n'a pas à nous dicter notre conduite! Le Télégraphe a beau jeu de titrer "l'Église Catholique hollandaise a castré au moins 10 garçons".

Les suites de cette lamentable affaire dans les Pays-Bas des années cinquante sera un nouveau bâillon devant la bouche de l'Église des Pays-Bas d'aujourd’hui, un nouveau bouchon dans les oreilles d'un peuple qui a perdu tout sens de la morale la plus basique et de la dignité de la vie humaine. Dans ces conditions, l'Église ne peut plus faire passer son message évangélique, et il ne lui reste plus qu'à continuer sa lente agonie. Ce n'est que lorsque le renouveau spirituel aura dans la douleur fait son chemin, que la poche à pus des scandales anciens sera vidée et expiée, que nous pourrons de nouveau faire ce pour quoi l'Église existe: permettre à nos contemporains de connaitre le vrai Dieu vrai homme qui se fait pain, qui nous aime et nous a promis la vie éternelle.

 

Decoration-entrelacs.png

Repost 0
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 00:08

La nouveauté judiciaire de l'année, entrée en vigueur le premier janvier dernier, est la présence d'un jury populaire en matière correctionnelle (Art. 10-1 du Code de Procédure Civile), dont dispose la Loi du 10 aout 2011 sur la participation des citoyens au fonctionnement de la justice pénale et le jugement des mineurs. Seulement cette Loi prévoit également une autre mesure, qui est un véritable tremblement de terre en matière de procédure pénale (bien plus que l'introduction du pékin moyen dans les prétoires des Tribunaux de Grande Instance) : L'exigence de motivation des arrêts des Cours d'Assise( Art. 365-1 du Code de Procédure Pénale).

 

jurypopulairefoixAFP.jpg

Un juré prête serment, tribunal correctionnel de Foix (photo AFP)

 

Ces deux mesures paraissent pour le moins contradictoire, tant eut égard au rôle traditionnel affecté au jury populaires dans notre tradition juridique qu'à la compréhension française de l'office du juge.

Un jury populaire, pourquoi faire ? Contrairement à ce qu'on voudrait nous faire croire, il n' s'agit pas de rendre la justice plus transparente, de témoigner de la considération de la magistrature envers les citoyens, ou de faire de ce système une sorte de vengeance privée exercée via un panel de citoyens par le citoyen lésé. Non, les jurés ne sont pas messieurs et mesdames Michu et Durand réunis ici, mais l'incarnation complète (bien que réduite à quelques individus) du peuple français dans son entier. Avoir recours au jury populaire doit donc être motivé (tout comme l’usage du référendum en matière politique) par des circonstances exorbitantes de droits commun, c.à.d. dans notre tradition juridique, la gravité de l’offense à la société commise par le prévenu. C’est en cela que l’introduction des jurés en matière correctionnelle peut sembler illogique tout d’abord : a-t-on recours à un référendum pour toute modification mineure de la Loi ? Non, nous ne devrions donc pas avoir recours à un jury populaire en matière délictuelle.
De plus, si elle est artificiellement et à mauvais escient hypertrophiée en matière correctionnelle, la souveraineté du peuple français est, dans la même Loi, fortement réduite en matière criminelle. En effet, la non-motivation des arrêts d’assise était le symbole de cette souveraineté : on n’a pas à demander à un peuple tout entier des comptes à propos d’une décision souverainement prise. C’est ce que le Conseil Constitutionnel avait réaffirmé dans sa décision du 1er avril 2011. Le prétexte de l’obéissance aux institutions européenne en cette matière ne tient même pas, car la France n’a jamais été condamnée par la Cour Européenne des Droits de l’Homme sur ce sujet. Seule la Belgique l’a été (arrêt Taxquet I du 13 janvier 2009), et encore, après appel de ce pays, la grande chambre de cette même Cour (arrêt Taxquet II du 16 Novembre 2010) a considéré que la non-motivation des arrêts d’assise n’est pas en contradiction avec la Convention Européenne des Droits de l’Homme lorsque « les questions soumises au jury sont précises et non équivoques, et de nature à former une trame apte à servir de fondement au verdict ou à compenser l’absence de motivation des réponses du jury ». Pourquoi donc changer notre droit ? Apparemment, une condamnation aurait été à craindre dans le futur. Je n’en suis pas convaincu, la CEDH étant d’une part généralement respectueuse de la tradition juridique et des grands principes procéduraux des États signataires de la Convention, et d’autre part fort peu prône à se contredire elle-même.
Donc ces deux mesures sont contradictoire à la fois l’une envers l’autre, et toutes deux par rapport au rôle traditionnel assigné au jury par notre tradition juridique.

D’autre part, cette Loi échoue à prendre en compte l’office du juge, tel que compris et mis en application par la doctrine française. Le juge est investi d’un pouvoir, d’une légitimité pour juger, laquelle provient de sa nomination par le président de la république, et également dans les faits de sa science juridique. Juger est un métier, et adjoindre au juge correctionnel un jury non nécessaire en la matière (cf. supra) ne peut que porter atteinte à l’office du juge. Cette mesure exprime le manque de confiance du gouvernement envers les magistrats de France, en nombre aussi nombreux qu’en 1901 alors que la population à été multipliée par deux. Le magistrat exerce le sacerdoce de la justice, sa fonction est teintée de sacralité (ce qui explique le cérémonial et la robe), et sa vie est donnée à sa vocation. Adjoindre des « juges aux petits pieds » aux magistrats professionnels n’est donc qu’une mesure populiste. En Cour d’Assise, le magistrat se mue en un simple secrétaire d’un groupe de citoyens-juges qu’on ne peut plus appeler jury, puisqu’il n’est plus souverain (cf. supra) en rédigeant les motivations que ce groupe de citoyens n’est pas capable de rendre faute de science juridique, alors qu’il y est pourtant tenu par la Loi (Art 365-1 du Code de Procédure Pénale).
Faire entrer une fraction du peuple dénuée de souveraineté dans les prétoires pour qu’elle y juge, c’est au final tout comme faire entrer une manifestation de rue à l’Assemblée Nationale pour qu’elle y légifère.

 

GiveUsBarabbas.jpg

Fais mourir celui-ci, et relâche-nous Barrabbas! (Luc 23, 18)

 

Enfin, comme nous sommes ici sur un blogue Catholique, je terminerais en mentionnant que l’histoire sainte devrait nous renseigner sur les méfaits de la présence dans les prétoires de citoyens étrangers à la pratique juridique : n’est-ce pas un jury populaire improvisé qui signa l’arrêt de mort d’un certain Jésus en répondant « Barabbas » à la question du juge « Lequel des deux voulez-vous que je vous relâche? » (Math. 27, 21).

 

ghjkmu.JPG

Repost 0
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 22:39

europa_dummy.jpg

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cette carte de l'Europe est sur divers sites internet en ce moment. Il semble que la source originelle soit le magazine allemand Dummy (littéralement Idiot), se voulant provocateur. Toujours est-il que cela touche une corde particulièrement sensible chez nos amis allemands, et qu'il aurait été fort impoli et odieux d'être l'auteur de cette carte. Mais je ne le suis pas, et des allemands eux-même étant à son origine, je peux donc la mettre sur ce blogue.

Cette carte n'est pas absolument absurde: en effet, la dissolution-punition d'Etats vaincus lors d'un conflit armé a des précédents (Autriche-Hongrie, empire Ottoman) et l'idée d'un partage de l'Allemagne proposée par un certain Kaufmann après la première Guerre Mondiale a été réemployée comme moyen de propagande par les nazis dans l'affiche ci dessous:

sterben.jpg

De même, le plan Morgenthau, en réaction à la seconde guerre mondiale, a infligé de sévères coupes à l'intégrité territoriale allemand, malgré le fait que c'en soit une adaptation plus bénigne qui en ait été adoptée.

Mais la carte du haut va plus loin, postulant d'une annihilation de la culture germanique: les noms allemands sont tous remplacés. Ainsi Berlin devient Berolinsk la polonaise, Hambourg, Hamborg la danoise, Cologne, Keulen la hollandaise, et Karlsruhe, Charlesrepos la française... l'Autriche quant à elle est italianisée, Salzbourg devenant par exemple Salcastello.

Pourquoi cette carte? Les journalistes du magazine Dummy ne voulaient sans doute rien d'autre que choquer leurs compatriotes. Mais cela nous enseigne plus: une Europe sans Allemagne serait privée d'une de ses composantes fondamentales, au niveau culturel comme géopolitique. Voyez comme la disparition de l'empire Austro-hongrois se ressent encore en Europe médiane, selon les mots de l'historien Duroselle: " la poutre de l'Europe centrale s'est transformée en une demi-douzaine de soliveaux aggressifs". La disparition de l'Allemagne après 1945 aurait été un ethnocide comme un suicide pour l'Europe: selon les mêmes modalités qu'après 1918, un peuple pareillement humilié aurait été à la merci d'un populiste vengeur. Une Europe orientale comportant non deux grands Etats alliés dans un même objectif, mais un plus grand nombre d'Etats de même taille aurait manqué du leadership nécessaire pour faire obstacle au communisme comme au vassalisme américan et construire une Europe solidaire (et non pas unie, fuyons le mot d'Europe "unie" postulant la disparition des Etats).

En conclusion, l'Europe est bien mieux selon sa carte actuelle que selon cette chimère mortifère. Les frontières, loin d'être de simples lignes sur une carte sont des réalités mentales pour les peuples, qui tolèrent difficilement effacement et changement de ces repères.

 

173f5714357d9ddda4a07d072cad7482

Repost 0
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 23:38

Bleuet.jpg

Prière de Benoît XVI pour les soldats morts au combat

O Dieu notre Père, source inépuisable de vie et de paix, accueille dans tes bras miséricordieux les soldats morts durant la guerre qui, ici, a fait rage, les soldats morts de chaque guerre qui a ensanglanté la terre. Accorde leur de jouir de la lumière sans déclin, qu'ils ont entrevue dans la foi et désirée durant leur pèlerinage terrestre.

Toi, qui en Jésus Christ, ton Fils, as offert à l'humanité souffrante le plus haut témoignage de ton amour, et qui à travers sa Croix as racheté le monde de la domination du péché et de la mort, donne à tous ceux qui souffrent encore à cause de guerres fratricides la force de l'espérance invincible, le courage d'actions quotidiennes de paix, une confiance laborieuse dans la civilisation de l'amour.

Répands ton Esprit-Saint Paraclet sur les hommes d'aujourd'hui, afin qu'ils comprennent que la paix est plus précieuse que tout trésor corruptible, et travaillent tous ensemble infatigablement pour préparer aux nouvelles générations un monde où règnent la justice et la paix. Père bon et miséricordieux, fais de nous, tes enfants dans le Christ, des constructeurs persévérants de la paix et des serviteurs infatigables de la vie, don inestimable de ton amour.

Amen

 

MesseChar.gif

Repost 0
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 16:12

Cette histoire en provenance d’Égypte m’a horrifié, révolté, à la fois contre les persécuteurs et nos médias occidentaux qui n’en parleront jamais. Cela m’a conduit à me demander pourquoi ne voit-on jamais aux informations, ou alors très rarement, les nombreuses et terribles persécutions que les Chrétiens subissent dans le monde. Et puis à me demander pourquoi les pays occidentaux, jouissant d’instruments de pression considérables sur les États persécuteurs, ou laissant faire les persécuteurs, ne les utilisent pas dans le but de protéger les Chrétiens. J’en suis arrivé à la conclusion qu’il n’est ni dans l’intérêt ni dans l’idéologie des pays occidentaux de protéger les Chrétiens, parce qu’ils appartiennent à un ordre mondial différent et concurrent.

Pour être plus clair, je ne pense pas qu’il n’y ait qu’un seul ordre mondial. Il y en aurait plutôt trois, chacun engagé dans un combat terrible et sans merci contre les deux autres.

argent-argent-argent--thumb714370

Le premier (en tout cas dans l’ordre de cette énumération), celui dans lequel nous vivons (Occident, mais aussi Chine), est l’ordre de l’argent. Tout est réduit à cette fin, y compris les êtres humains : on se débarrasse de ceux qui n’ont pas d’utilité, c'est-à-dire les enfants non-nés non désirés, les handicapés, et bientôt les personnes « trop » âgées. L’hédonisme, le plaisir personnel, est érigé en valeur fondamentale (la dépravation, ça rapporte!), et toute norme morale supérieure pouvant dicter aux individus une conduite particulière est proscrite. Dans ce monde, la voix du Christianisme est de plus en plus étouffée, car elle irrite, elle est à contre courant des valeurs latitudinaires de la société contemporaine imposée par le législateur et l’inquisition de divers groupes de pression.

 asia bibi Youcef-photo-copie-1.jpg

Asia Bibi et Youcef Nadarkhani, respectivement condamnés à mort pour blasphème et apostasie nationale.

Le second est l’ordre de la soumission. C’est l’ordre qui règne dans un grand nombre de pays musulmans où la religion islamique est utilisée par le clergé et les gouvernants pour maintenir la population dans une soumission totale à des principes faisant fi de l’individualité des personnes : seule existe la communauté des croyants, qui doit être totalement soumise aux représentants autoproclamés de la divinité. Pour maintenir la cohésion de cette communauté et la domination des gouvernants, une haine farouche est vouée à l’ « autre » : le Chrétien, ou l’homme occidental. L’Iran est un bon exemple de ce type de société où la religion musulmane est un instrument de soumission totale de la population. Rajoutons que dans cet ordre de la soumission, la terreur est un moyen légitime pour les gouvernants d’imposer leur loi, que ce soit à leurs propres peuples, ou aux ennemis de l’extérieur. C’est dans des cadres de ce genre qu’un collégien Chrétien est battu à mort par son professeur et ses camarades (Égypte), ou qu’un pasteur Chrétien est condamné à mort pour apostasie (Iran).

Notons que ces deux premiers ordre se rapprochent en ce que leur fin est l'encadrement de la population : par l'absence totale de repères moraux dans le premier, par leur surabondance dans le second.

174166_f248.jpg

Mon Royaume n'est pas de ce monde...

Le troisième ordre est l’ordre de l’amour (oui, c’est cucu la praline comme désignation, mais cela me semble juste). C’est l’ordre de valeurs qui unit la plupart des 2,5 milliards de Chrétiens dans le monde. C’est un ordre qui n’a pas en vue les biens de ce monde ou le pouvoir sur cette terre, mais la vie éternelle, la concorde et la paix. Il va sans dire que l’Église Catholique est le porte-drapeau de cet ordre, ce qui la conduit à être la principale victime des actions menées par les deux autres ordres contre l’ordre de l’amour. Cette façon de voir le monde des Chrétiens est une menace directe pour les deux autres ordres : Il est un rappel de la finitude et de la vanité des choses pour l’ordre hédoniste et chrimatodule (qui adore l’argent, le néologisme est de moi) de l’occident, qui tente de le bâillonner et de le discréditer tant qu’il peut. C’est aussi une menace pour la cohésion et la soumission de la communauté des croyants de l’ordre de la soumission : en effet, le Christianisme met l’accent sur l’individualité des personnes, la salvation personnelle apportée aux hommes par le Christ, la liberté religieuse, et rejette la terreur comme moyen d’atteindre ses fins.

Il n’est donc pas étonnant que l’occident ne fasse absolument rien contre la persécution des Chrétiens dans les pays musulmans : lorsqu’un de vos ennemis combat un autre de vos ennemis, vous avez tout intérêt à ne pas agir.

palme-vecto.png

Repost 0
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 17:53

Pour couper court aux polémiques et à la ringardisation dont elle fait l'objet, madame Boutin à fait réaliser sur son site de campagne un quizz. C'est à la fois amusant comme format, et très instructif. Le PCD, comme l'a dit récemment Mgr. Vingt-Trois, n'est pas le parti officiel de l'Eglise Catholique, mais, à tout le moins à mon sens, c'est le seul qui promeut réellement (et pas seulement pour rameuter l'électorat tradi, suivez mon regard vers la droite) les valeurs morales Chrétiennes et la doctrine sociale de l'Eglise.

 

boutinquestionnaire.JPG(Cliquez sur l'image)

Repost 0
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 22:03

Ghani-Alani---La-bonte-est-un-perpetuel-remerciement.gif

"La bonté est un perpétuel remerciement" - Calligraphie de Ghani Alani

 

Il y a de bonnes personnes partout. Dans toutes les ethnies, de toutes les religions. La bonté est inhérente à la nature individuelle de ces personnes, donc, quand je vois qu'à chaque fois qu'une personne de religion musulmane manifeste de la bonté envers un Chrétien, ou le sort des Chrétiens en général, on jette sur sa conduite le doute, en introduisant la notion de taqqiya, littéralement pieux mensonge, qui serait autorisé par le coran, je suis atterré.

En effet, pourquoi écarter cette manifestation de bonté pour la seule raison que la personne qui l'a émise est musulmane? Certains dans les milieux Catholiques traditionnalistes cultivent ouvertement une profonde suspicion envers les paroles ou les actes de bontés émanant de personnes de confession musulmane. Cette atitude est infondée, et contre productive pour deux raisons:

1) Faisant abstraction du débat sur le caractère hypothétiquement violent de la religion musulmane, que je ne souhaite pas traiter ici, ce caractère, à supposé qu'il soit prouvé, n'empêche nullement certains musulmans (beaucoup plus nombreux qu'on le croie) à ne voir dans l'islam qu'un message d'amour et de compassion (je ne m'occupe pas de savoir si pour cela, comme certains le disent, ils écartent de grands pans du coran. Je laisse ce débat à d'autres). Ces bonnes personnes sont poussées par, disont leur nature bonne (on pourrait aussi dire l'action du Saint-Esprit, puisque tout ce qui est bon en l'homme provient de Dieu) à montrer de la compassion, à aider leur prochain, malgré ce que pourraient dire certains passages du coran. Cette bonté est réelle, cette sollicitude l'est aussi. J'ajoute que voir le mal partout est une attitude fort peu Chrétienne.

2) Nous sommes appelés à aimer tous nos frères, y compris bien évidemment ceux de religion musulmane. Et ce quelle que soit l'opinion que l'on puisse avoir sur l'islam et sur la doctrine de ses docteurs en religion. Suspecter tout musulman de "pieux mensonge" lorsqu'il fait le bien est contraire à l'amour du prochain. De plus, une telle attitude de rejet est contre-productive, confirme les poncifs de l'islamophobie, et ne conduira jamais à l'évangélisation des musulmans (évangélisation que nous, Chrétiens, ne cherchons pas pour notre profit, mais pour faire partager le bonheur de connaitre le Messie Fils de Dieu à nos frères musulmans).

Il y a de bonnes personnes partout, y compris parmi les musulmans. Il n'est pas juste de semer le doute sur la sincérité de cette bonté simplement parce que la personne qui l'a manifestée est musulmane. Tel est l'objet de cet article, ni plus ni moins.

 

Je souhaite ajouter à cet article ce lien vers un article du journal arhamonline daté du 7 janvier dernier et traitant de la façon dont des musulmans égyptiens ont assisté aux services religieux de la Noël copte afin de constituer un "bouclier humain" pour les Chrétiens. Le temps m'avait manqué pour le traduire il y a 9 mois, mais je l'avais gardé sous la main. Il s'avère utile aujourd'hui.

 

images.jpg

Repost 0
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 17:41

Récemment dans le métro, j’ai voyagé non loin de deux jeunes filles d’environ 16-17 ans. Mon regard a été attiré vers elles car l’une des deux écoutait de la musique sur son téléphone portable, en fonction haut-parleur, ce qui faisait beaucoup de bruit de qualité médiocre. Je ne traiterai pas de leur habillement, car pour choquant qu’il fut, ce n’est pas l’objet de cet article, mais il faut mentionner que leur conversation, tout à fait banale au demeurant, employait différent mots des plus orduriers.

Vous pouvez me traiter d’indiscret, cependant ces deux jeunes personnes sont un parfait exemple de la façon dont la politesse et la tenue la plus élémentaire disparait lentement dans notre société.

pt_la-campagne-restons-civils-sur-toute-la-ligne-de-la-ratp.jpg

Mon diagnostic est que l’idéologie ambiante cause, peut-être involontairement, la disparition de la politesse et de l'amabilité car celles-ci sont la marque d’un réel intérêt, si ce n’est d’un amour désintéressé envers son prochain. En effet, l’individualisme et l’égoïsme ambiant a évacué le message Chrétien d’aimer son prochain comme soi même. Désormais le prochain, même si le devoir d’être « solidaire » envers lui est fréquemment proclamé, est un rival, un obstacle, une gêne : « l’enfer, c’est les autres » (Sartre) résume bien la pensée moderne.

Certain me diront peut-être qu’attribuer à l’Église et aux Évangiles les règles de civisme encore répandues jusqu’il y a peu dans les sociétés occidentales est exagéré. Non, ce n’est pas exagéré. Le Dieu des Chrétiens est à la différence des autres divinités vénérées dans le monde un Dieu souverainement aimable, qui fait demander à la Vierge Marie par un de Ses messagers célèstes la permission d’user de Son Sein afin de faire naitre le Sauveur du monde. De même, Dieu le Fils est souverainement aimable envers la femme pècheresse, envers Marie-Madeleine, envers la femme au flacon de parfum. Dans le contexte historique de l’occident barbare, l’Église a petit à petit éduqué les francs afin de leur inculquer les mœurs les plus évangéliques possibles, ce qui a culminé dans la chevalerie, et l’amour courtois. Dans les siècles plus récents, c’est dans les collèges jésuites et oratoriens que les jeunes personnes de bonne famille apprenaient la politesse et l’art de se tenir en société. C’est ainsi que la politesse et l’amabilité proviennent du message évangélique en ce qu’elles conduisent à réfréner l’expression de son « moi » (qui est soit dit en passant haïssable, ceci expliquant cela) afin de ne pas incommoder son prochain. Ou autrement formulé, de s’oublier soi-même pour penser à son frère.

pt_buffle.jpg

La société moderne a cassé cette transmission de l’amabilité de génération en génération en se détournant du message Chrétien. L’homme moderne et nombriliste ne peut même pas conceptualiser cette idée d’oubli de soi et de ses désirs pour le bien de son prochain. Il n’est pas étonnant dans ces conditions que l’impolitesse et la grossièreté prospèrent.


fghjjkl.png

Repost 0

Présentation

  • : Fides et Ratio
  • Fides et Ratio
  • : L'humeur d'un cérémoniaire du dimanche... Sujets de fond et sautes de caractère.
  • Contact

le-pape-francois-humble-concret-photo-afp.jpg

Une-femme-se-jette-sur-le-Pape-Benoit-XVI_mode_une.jpg

61012052eucharistie-jpg.jpg

BenXVI.png

http://img233.imageshack.us/img233/5931/coeurquibat3rg6.gif

http://static.skynetblogs.be/media/148315/dyn006_original_350_277_gif_2571946_9210c9e266a96ee2eb5cd0d80b092d78.gif

http://i.ytimg.com/vi/qQm5tItsFTM/0.jpg

http://3.bp.blogspot.com/_RNdGJLNyEVY/SgMl9hBT4HI/AAAAAAAAALo/nmXsaxSs_ks/s320/avortement3.jpg

Rechercher

 

Approximativement 46 millions d'avortements ont lieu dans le monde chaque année.

Ce compteur donne une idée du nombre de petites vies interrompues depuis le 1er Janvier.

Requiem aeternam dona ei Domine et lux perpetua luceat eis.

Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous.

trinite_roublev-copie-1.jpg

ms-5.jpg

http://www.abbaye-champagne.com/themes/activites/centre/chancelade/2010/elements/cure-ars.jpg

http://2.bp.blogspot.com/_O6K_h61str8/S1e1pUmr4fI/AAAAAAAAB6I/HStaJjAdSII/s640/escriva.jpg

http://www.peintre-icones.fr/IMAGES/ICONESCALENDRIER/Mars/PerpetueFelicite.jpg

Compiegne.png

http://www.diariobuenosaires.com.ar/images/sueno-don-bosco.jpg

Santa_Clotilde_G.jpg

Louis-XVI-St-Denis.jpg

arc-259x300.jpg

francis-de-sales-1-sized.jpg

http://saints.sqpn.com/wp-content/gallery/saint-martin-of-tours/saint-martin-of-tours-00.jpg

Pope_Benedict_XVI__Sketch1__w.jpg

Compteur gratuit

Visiteurs depuis Novembre 2010

free counters

Visiteurs par pays depuis Novembre 2010