Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 22:58

 Il me semble qu’aujourd’hui, l’attitude de la plus grande partie de nos contemporains à l’égard de l’Église n’est pas cette haine que Lui témoignent les leaders d’opinions anticléricaux et les journalistes de tous poils (ces deux catégories se recoupant souvent), mais un désintérêt profond, peut être mâtiné de quelques préjugés méprisants. Tout simplement, les gens pensent n’avoir pas besoin de l’Église, et surtout pas non plus de celui qu’Elle représente sur terre, le Jésus-Christ le Fils de Dieu. C’est abasourdissant. Abasourdissant parce que, face à Celui qui a donné sa vie sur la Croix pour effacer nos péchés et nous donner la Vie éternelle, nos contemporains réagissent en disant poliment mais fermement : « non merci, cela ne m’intéresse pas ».

 

J-ai-confiance-en-Vous---Jesus--.jpg


Pourquoi ? Pourquoi la plus grande partie des français d’aujourd’hui n’estiment plus avoir besoin du Christ et donc de Son Église ? C’est le grand problème qui me torture les méninges depuis quelque temps. Je vais essayer ici d’apporter quelques réponses à cette question, qui n’en font bien sûr pas le tour, et qui en fait en laisse la plus grande partie dans l’ombre. Après tout, si la Foi est un Mystère, l’absence de Foi en est aussi un pour moi.

1) Le bien être matériel a détourné les gens du Christ et de l’Église. Cette hypothèse postule que nos contemporains, nageant dans la richesse fournie par la société de consommation, ne souffriraient plus, et donc n’auraient plus besoin d’un consolateur. Leur vie terrestre leur apportant toutes les joies qu’ils souhaitent, la Vie Éternelle n’a plus aucun attrait pour eux. Si ce postulat pourrait viser juste dans une certaine mesure, on peut lui opposer que ce sont les classes populaires souffrant tout de même le plus à l’échelle de notre société qui ont le plus massivement déserté l’Église. On pourrait aussi objecter que dans des pays d’une richesse inouïe comme la Corée du Sud, la mission d’évangélisation de l’Église est pleine de succès, ainsi dans ce pays les vocations à la Prêtrise sont si nombreuses que les séminaires doivent refuser des candidats. 

2) La marginalisation de la forme populaire de la religion, et son hyper-intellectualisation à partir des années 70 a coupée l’Église des gens, qui n’ont plus senti le besoin ni d’une appartenance communautaire à l’Église, ni d’une relation personnelle avec Dieu. Ce postulat pourrait tomber assez juste. En effet, la disparition des formes populaires de piété comme le chapelet, ou d’offices comme la dévotion au Saint-Sacrement dans les années 70 pourrait bien être à l’origine de cette fracture entre une Église dont le clergé était composé à l’époque d’intellectuels révolutionnaires ouvertement méprisants envers la piété populaire, et la plus grande partie de la population.

3) Les gens ne ressentent plus le besoin d’être sauvé. Ce dernier argument semble tomber beaucoup plus juste que les deux précédents, en ce qu’il apporte un éclairage sur les âmes de nos contemporains et ne se contente pas de prendre un élément sociétal ou historique comme raison de la désaffection de l’Église par les français. Donc, d’après ce postulat, nos contemporains ne ressentiraient plus le besoin d’être sauvé, non pas qu’ils soient saints, mais que leur conduite à leurs yeux ne constituent pas un péché. C’est cela, dans notre société individualiste et relativiste, les diverses déviances de comportement ne constituent plus une infraction à une norme révélée (qu’elle soit sociale ou religieuse), mais l’expression libre de l’individu, « sa vérité ». Si rien n’est péché (et surtout pas le péché originel, désormais considéré comme un conte à dormir debout), pas besoin d’être sauvé. Pas besoin du Sauveur, pas besoin de Son Église.

 

 

jesus-sauveur.jpg

 

Face à cela, je ne vois pas trop ce que peut faire l’Église. En effet, elle n’a jamais été très douée pour combattre l’ὕϐρις (hybris, l’orgueil, si vous voulez, cette propension à se croire l’égal de Dieu) des hommes. Elle a même plutôt involontairement contribué à le cultiver chez Ses propres ministres, d’aujourd’hui comme d’autrefois. Insister sur le péché, la nature déchue de l’homme, la nécessité pur lui d'être sauvé, bien que cela soit Sa mission, ne La fera paraitre que plus rébarbative, et seuls ceux qui croient déjà l’écouteront sur ce terrain. Je crois plutôt avec espoir (d’aucuns me traiteront de bisounours) que nous devons durer, ne pas disparaitre, jusqu’à ce que, par réaction, la société moderne soit en quête de normes, que les individus se rendent compte de la malice de leurs actions et de leur besoin d’un Sauveur. AU regard de la société d’aujourd’hui, c’est une opinion extrêmement irréaliste (beaucoup ont intérêt à ce que l’homme se considère comme sa propre création, et comme une autocréation parfaite), mais par espoir nous nous devons d’y adhérer. Car sinon, cela veut dire que nos contemporains sont tous promis à la damnation, et l’Église à la disparition. Or le Christ nous a promis que les portes de l’Enfer ne prévaudront point contre Elle.

 

Je n’ai à dessein pas évoqué une quatrième possibilité, qui serait celle que les gens ne considèrent plus Jésus comme un Sauveur, mais comme un homme exceptionnel malheureusement mis à mort par un gouvernement inique. En tout cas, pas un Dieu, pas un Fils de Dieu. Bien que cela soit sûrement vrai dans notre monde scientiste et matérialiste, je ne l’ai pas traité, car elle sort de l’objet de ma question, étant du ressort surnaturel du mystère de la Foi. De plus, la question me semble être d’un autre niveau : ne pas ressentir le besoin d’un Sauveur empêche radicalement tout questionnement sur la vérité de la Foi enseignée par l’Église, sur ne serait-ce que la possibilité d’adhérer à cette Foi. Je ne vais pas jusqu’à dire que le besoin de Foi fait naître la Foi, mais en tout cas il y concourt.

 

Qu’en pense mon lectorat ?

 

Crucifixion-13.png

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Angélique 20/09/2011 20:00


Bonjour,

Je ne sais pas vraiment ce qui pousse les gens à se détourner autant de Dieu mais je pense que le manque de crédibilité des Catholiques joue un rôle. Ce n'est peut-être pas la raison principale de
ce désintérêt, mais il faut avouer qu'un grand nombre de personnes se disant " Catholiques " ou tout juste " Chrétiennes " ne sont absolument pas crédibles et concourent à donner une mauvaise image
de l'Eglise et du Christ (ou une image tellement floue qu'elle en est méconnaissable).

C'est mon avis, je ne sais pas s'il est vraiment bon.

Bonne continuation !
Angélique


SUZANNE 15/09/2011 07:42


D'après moi, le problème c'est que les croyants n'agissent pas comme si Jésus était essentiel. Le surnaturel est complètement rayé du discours catholique. Jésus c'est comme un fétiche psychologique
pour guérir ses maux intérieurs, un parmi tant sur le marché. Je crois qu'on devrait évangéliser les catholiques mi-croyants plutôt qu'essayer d'attirer les non-croyants. Lorsque les non-croyants
voient qu'on est excité par le message du Christ, ils verront son pouvoir. Les évangéliques réussissent toujours à attirer des converts malgré la pauvreté intellectuelle de leur tradition-- c'est
parce qu'ils prennent le surnaturel au sérieux.


Présentation

  • : Fides et Ratio
  • Fides et Ratio
  • : L'humeur d'un cérémoniaire du dimanche... Sujets de fond et sautes de caractère.
  • Contact

le-pape-francois-humble-concret-photo-afp.jpg

Une-femme-se-jette-sur-le-Pape-Benoit-XVI_mode_une.jpg

61012052eucharistie-jpg.jpg

BenXVI.png

http://img233.imageshack.us/img233/5931/coeurquibat3rg6.gif

http://static.skynetblogs.be/media/148315/dyn006_original_350_277_gif_2571946_9210c9e266a96ee2eb5cd0d80b092d78.gif

http://i.ytimg.com/vi/qQm5tItsFTM/0.jpg

http://3.bp.blogspot.com/_RNdGJLNyEVY/SgMl9hBT4HI/AAAAAAAAALo/nmXsaxSs_ks/s320/avortement3.jpg

Rechercher

 

Approximativement 46 millions d'avortements ont lieu dans le monde chaque année.

Ce compteur donne une idée du nombre de petites vies interrompues depuis le 1er Janvier.

Requiem aeternam dona ei Domine et lux perpetua luceat eis.

Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous.

trinite_roublev-copie-1.jpg

ms-5.jpg

http://www.abbaye-champagne.com/themes/activites/centre/chancelade/2010/elements/cure-ars.jpg

http://2.bp.blogspot.com/_O6K_h61str8/S1e1pUmr4fI/AAAAAAAAB6I/HStaJjAdSII/s640/escriva.jpg

http://www.peintre-icones.fr/IMAGES/ICONESCALENDRIER/Mars/PerpetueFelicite.jpg

Compiegne.png

http://www.diariobuenosaires.com.ar/images/sueno-don-bosco.jpg

Santa_Clotilde_G.jpg

Louis-XVI-St-Denis.jpg

arc-259x300.jpg

francis-de-sales-1-sized.jpg

http://saints.sqpn.com/wp-content/gallery/saint-martin-of-tours/saint-martin-of-tours-00.jpg

Pope_Benedict_XVI__Sketch1__w.jpg

Compteur gratuit

Visiteurs depuis Novembre 2010

free counters

Visiteurs par pays depuis Novembre 2010