Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 16:24

En Ouzbékistan.

http://media.englishrussia.com/newpictures/cotcrop003-34.jpg

Une belle photo, mais une triste réalité: Pendant les semailles de mars à mai, et les récoltes de septembre à décembre, les enfants et les étudiants du pays sont les victimes du travail forcé imposé par les coopératives d'Etat dont leurs parents sont salariés.

Plus d'images.

 

Mains-enchainees-en-couleur.png

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 22:36

Et pourtant habituelle pour les enfants de l'orphelinat Catholique Saint Nicolas de Novosibirsk (Russie): pas de parents pour les accompagner lors de leur premier jour d'école. Ce n'est pas tant que la mortalité parentale soit très élevée, mais le taux d'abandon d'enfants dans ce pays où les valeurs familliales ont été détruites par 70 ans de communisme est énorme.

Le gouvernement soviétique, en retirant la charge de l'éducation des enfants à leurs parents pour la confier à la collectivité, a complètement dérésponsabilisé les russes, leur ôtant tout principe éducatif. Lorsque le système s'est écroulé et que les diverses organisations fabriquant de parfaits petits communistes ont connu le même sort, les parents russes, eux-mêmes élevés par l'Etat, n'ont pas su s'occuper de leurs enfants. Et donc, malgré un taux de natalité particulièrement calamiteux, et un taux d'avortement d'environ 60% des grossesses, il reste toujours des enfants privés de famille.

On peut faire un parallèle intéressant avec l'Occident: Nos pays aussi subissent une dynamique d'hyper-socialisation de l'éducation. Il est aujourd'hui communément accepté que seule l'institution éducative est habilitée à parler de sexualité aux adolescents, qu'il est légitime de la part de cette même institution de distribuer à des jeunes filles des abortifs sans même que leurs parents soient au courant, et que la dernière idéologie produite par les philosophes de la bien-pensance (le gender) peut être érigée en science et enseignée sans recul aucun lors des cours de science-naturelle. Cette socialisation de l'éducation marginalise les parents et les déresponsabilise. Le but de la manoeuvre: le même que les communistes, fabriquer de parfaits petits bien-pensants (car la bien-pensance est un nouveau communisme en puissance pour nos sociétés), malléables comme de la cire dans les mains de nos gouvernants sans scrupules. Mais si, comme dans le cas de l'Union-Soviétique, nos institutions éducatives assumant désormais la plus grande part de l'éducation des enfants venaient à sécrouler (ce qui pourrait être proche, vu leur état)... les mêmes causes entraîneraient sûrement les même effets. Ces petits aujourd'hui regardés par nos gouvernants comme de potentiels porte-flambeaux de la bien-pensance (à conditions qu'ils soient bien endoctrinés) ne seraient plus que les rebuts d'une société déchue.

Après ces moultes digressions déprimantes, voilà les photos de la rentrée scolaire à l'orphelinat Saint Nicolas:

U7.jpg

U5.jpg

U-9.jpg

Messe de rentrée d'une classe et bénédiction des stylos, livres et cahiers:

U1.jpg

U2.jpg

U3.jpg

U8.jpg

Merci aux supermarchés Auchan pour le don de toutes les fournitures scolaires. Dieu vous le rendra au centuple.

Source des images: Le Journal Catholique Sibérien.

 

Agnus-Dei-5.png

Partager cet article
Repost0
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 23:35

bscap087.jpg

 

Je suis récemment tombé sur quelques épisodes de ce qui était mon dessin animé préféré lorsque j’étais petit garçon, Olive et Tom. Ce manga japonais, racontant l’histoire de deux jeunes footballeurs, un attaquant et un gardien de but, et leur bande de joyeux copains est le parfait archétype de ce qu’on doit attendre d’une fiction pour enfant. Un héros courageux, sain, moral, qui donne l’exemple, et que les enfants peuvent prendre comme modèle dans leurs relations avec les autres. Et en effet, Olive et Tom apprends le fair play, le respect des règles sportives (après qu’un autre joueur l’ait méchamment taclé au genou, le jeune Olivier se jure de le vaincre dans le respect des règles du sport, afin de lui montrer comment on joue au football), et la bonne camaraderie. Ce qui est vrai pour Olive et Tom est aussi vrai pour d’autres dessins animés géniaux des années 90 comme Corentin, Tom Sawyer, Sans-Famille, les Pocket-dragons, le Bus magique, Inspecteur Gadget, les Mystérieuses Cités d’or, les Power-Rangers… Ces dessins animés apprennent, ces dessins animés éduquent, ces dessins animés font rêver.

 

 

Les excellents génériques de Corentin et d'Olive et Tom.

 

Cela m’a conduit à faire la comparaison avec les héros des fictions pour enfant contemporaines, qu’il s’agisse du dessin animé ou de la bande dessinée. Ces héros actuels prennent souvent le contrepied de leurs prédécesseurs, en ce qu’ils ne sont plus moraux. Ils ne visent plus à donner l’exemple à l’enfant d’un comportement correct en société. Ils n’apprennent rien. Au contraire, ils flattent les mauvais penchants de l’enfant, assimilent les grosses bêtises à une bonne tranche de rigolade, et sont profondément scatologiques. Tout cela ne serait rien s’ils ne faisaient pas entrer les « sujets pour adultes » dans les intrigues. Je vise ici tout particulièrement Titeuf, Kid Paddle et le Petit Spirou (ce dernier antérieur aux autres, existant déjà lorsque j’étais petit, et était totalement interdit à la maison). En apprenant trop vite absolument tout à propos de « ça » aux enfants, ils en font de petits blasés qui à 8 ans savent déjà ce qu’est le kama-truc. Dès l’enfance, un grand nombre de déviances sont enseignées aux gamins par ces anti-héros. Les familles Chrétiennes doivent bien évidemment lutter contre la colonisation de la cervelle de leurs marmots par l’immoralité, mais dans un monde où l’on estime que l’on peut tout montrer aux enfants, comment faire ?

Luttons en donnant aux enfants de bons héros. Donnons- leurs les livres d’Enid Blyton, de Paul-Jacques Bonzon (séries Mystère, Famille HLM et les Six-Compagnons), les Langelot, les Clan des Bordesoule ; en bandes dessinées La Patrouille des Castors, et les grand classiques comme Lucky-Luke, Tintin, etc... ; et tous les vieux dessins animés que l’ont peut désormais trouver en DVD.

 

fond-d-ecran-le-petit-spirou-7.jpgtiteuf-le-guide-du-zizi.jpg

La meule et la corde ? (Mt 18:6)

 

naaf09.png

Partager cet article
Repost0
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 14:16

Car on ne sait jamais, il pourrait venir  l'idée d'un de nos maires de combattre le stationnement interdit avec les même moyens que le premier édile de Vilnius (Lituanie): un tank!

 

 

Décor 2-copie-1

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 13:57

Aujourd'hui, j'ai honte. Mon pays, celui auquel je paie des impôts, a un sens des priorités complètement aberrant. Il vient de verser des milliards d’euros dans un énième plan de renflouement de la Grèce, alors qu’en Afrique des millions de personnes sont sur le point de mourir de faim. La comparaison de la richesse par tête entre d’une part la Grèce et d’autre part le Kenya et la Somalie, choquante, devrait nous inciter à donner plutôt à l’Afrique de l’Est qu’aux Balkans. Point barre.

 

2bed1_AFP_110725_xg7ky_enfant-famine-somalie_8.jpg


Mais outre cela, il y a plus choquant. En effet, le plan d’aide à la Grèce, ce sont des milliards qui s’évaporent dans les circuits financiers et ne vont profiter à personne, et surtout pas aux grecs. C’est un plan intéressé : nous n’aidons pas la Grèce, nous tentons de sauver l’euro (notre monnaie). Et enfin, c’est un plan à court terme : aujourd’hui, la Grèce met l’euro en danger. Demain, ce sera le Portugal, ou l’Irlande, ou la Slovaquie… il y aura toujours un pays à renflouer pour les États de la zone euro, et cela sera sans fin.  Voilà le résultat d’une monnaie unique plaquée sur des États aux économies différentes et aux besoins monétaires différents (parfois antithétiques !).

 

tonneau-des-danaides.jpg


Le renflouement de l’euro, c’est le tonneau des danaïdes. L’aide humanitaire en Afrique, c’est des estomacs pleins, des vies sauvées.

Dommage que la France ait choisi le tonneau des danaïdes, c'est-à-dire ce qui est quand même, dans la mythologie grecque ( !) un terrible châtiment.

 

christ-of-the-breadlines.jpg

Le Christ parmi les pauvres

Partager cet article
Repost0
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 22:36

Bonjour, et pardon de ne pas avoir blogué depuis longtemps. Cela est dû aux examens de fin d’année, dont la préparation m’a pris (en fourmi laborieuse et lente à la tâche que je suis) beaucoup de temps. Aujourd’hui, un conte philosophique, non que je sois un admirateur de Voltaire (ce serait plutôt le contraire), mais cette forme littéraire est particulièrement adaptée au propos qui suit.

 

Nous sommes en ce qui deviendra la France, en des temps reculés et préhistoriques. Le clan du chef Sozirk est l’un des plus importants de la région : en effet, il jouit d’une caverne spacieuse, bien orientée, de riches prairies, et sont territoire est sis sur une route commerciale importante pour le commerce des bois de rennes. Sous la conduite de chefs sages, Gaullirk, Pompidourk, Hourkar-Herrstain… le clan a prospéré, découvrant notamment le propulseur de sagaie, le chas de l’aiguille, les propriétés de l’argile… mais aussi l’emploi du feu. Et c’est ainsi qu’apte à cuire ses aliments, ses poteries, à même de repousser les prédateurs et de se réchauffer l’hiver, le clan de Sozirk mène une existence paisible et industrieuse.

Mais un évènement imprévu vient troubler cette paisible routine : un beau jour de mars, un colporteur ambulant de bijoux en ivoire et bois de rennes fait son entrée dans la grotte. Après avoir, avec un succès mitigé, tenté de fourguer ses babioles aux femmes de la tribu, il tente de se réchauffer tant bien que mal au foyer commun, contribuant à l’animation générale pas ses nouvelles du vaste monde. Et c’est ainsi que le clan de Sozirk apprend qu’à quelques kilomètres vers l’orient, un clan a été décimé dans son sommeil de la manière la plus bête qui soit. Alors que tout un chacun se trouvait dans un profond sommeil, une braise incandescentes a communiqué le feu à une peau de renne, feu qui s’est ensuite rapidement étendu aux habitations en brique crue et chaume de la tribu. Ce lamentable évènement fait forte impression sur le clan de Sozirk, comme sur tous ceux que le marchand ambulant a rencontré sur son chemin d’errance.

 

000000000


Le temps que la nouvelle se décante, ce dernier a déjà repris la route. C’est environs une Lune plus tard, au conseil de clan, qu’elle a un impact concret : une petite partie du clan, menée par le chaman Ulork et la prêtresse Jolirk se lève et manifeste en faveur l’abandon du feu par le clan, et le retour aux méthodes traditionnelles de séchage des poteries, de boucanage de la viande au soleil, et de tours de guet la nuit, ce afin d’éliminer les terribles dangers que la pyrotechnique fait peser sur la tribu toute entière. En effet, un évènement de la nature de celui qui était advenu à la tribu orientale n’est jamais exclu, et comment pouvoir l’exclure, alors que le feu, on ne sait même pas comment ça marche ? De plus, le feu crée des cendres dont on ne sait que faire, et il semble qu’il soit dangereux de trop s’en approcher. Et le parti d’Ulork et Jolirk de mentionner quelques cas de brulure bénigne souffert par de jeunes enfants trop curieux. Mais le plus grand moyen de persuasion d’Ulork et de Jolirk est leur qualité de chaman et de prêtresse : avec des borborygmes et des roulements d’yeux, ces êtres de nature supérieure entrent en contact avec la Grande Terre Mère elle-même, qui par leur médiation informe les minables créatures vivants à sa surface qu’Elle est profondément opposée à ce qu’ils utilisent le feu, et que tant qu’ils persisteront tremblement de terre, inondations et autres calamités naturelles ne cesseront pas.

 

00000000000000


À d’autre ! Le clan de Sozirk, trop porté sur la bonne chère et peu crédule, ne prête pas oreilles aux augures de malheur.

C’est ainsi que passent la saison des feuilles vertes, et celle du soleil ardent. Alors que vient la saison des feuilles qui tombent, revoilà le colporteur de bijoux et de nouvelles à l’horizon. Cette fois-ci, ce sont des nouvelles du nord qu’il rapporte avec lui des contrées boréales : Un clan, celui de la cheffe Merkeuhl, s’est rendu aux raisons des équivalents locaux d’Ulork et de Jolirk, et a décidé solennellement de cesser toute utilisation du feu, retournant donc aux méthodes traditionnelles. À leur grande surprise, la mortalité de leur tribu ne chuta pas subitement, mais au contraire le clan cessa tout progrès technique, son territoire de chasse se rétrécit, et il fut victime de ratonnades des clans voisins, jusqu’à extinction totale…

Celui qui a des oreilles, qu’il entende.

 

ghjuikoz.png

Partager cet article
Repost0
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 15:44

Le mariage princier de "Kate et William" en Angleterre a été l’occasion d’exposer au monde entier les fastes de la couronne et le glamour d’une union hyper-médiatisée. On pourrait croire que l’Église y a été la cinquième roue du carrosse, puisque dans l’esprit des journalistes, elle n’est là que pour fournir un service, et ses bâtiments, aux jeunes époux.

Mais en réalité cela a été pour elle l’occasion devant une audience planétaire d’affirmer ce qu’est le mariage, et malgré tout ce qu’on peut penser de l’Église Anglicane, le mot d’accueil du doyen de Westminster et l’homélie de l’Évêque de Londres forment ensemble un exposé remarquable de théologie de mariage.

 

kw3.jpg

 

L’introduction à la cérémonie, par le doyen de l’abbaye de Westminster, le très révérend docteur John Hall :

Traduction TF1

 

Chers amis, nous sommes réunis ici sous le regard de Dieu, en présence de cette assemblée, pour unir cet homme et cette femme dans le saint mariage, qui est un état honorable, institué par Dieu Lui-même pour figurer l’union mystique qui existe entre le Christ et Son Église. Ce saint état, le Christ l’a illustré et rehaussé par le premier miracle qu’Il fit à Cana en Galilée, et les Saintes Écritures le recommandent comme un état honorable entre tous les hommes. C’est pourquoi personne ne doit s’y engager sans considération, à la légère, ou avec inattention, mais avec révérence, discrétion, jugement, dans le respect de Dieu, en considérant sérieusement les raisons pour lesquelles le mariage a été institué.

Premièrement, il a été institué pour la procréation des enfants, selon la volonté divine, afin qu’ils soient élevés dans le respect de Dieu et à la gloire de Son Saint Nom.

Deuxièmement, il a été institué pour que les instincts et affections naturels de l’homme et de la femme, donnés par Dieu lui-même, puissent être sanctifiés et exprimés correctement, et pour que ceux qui sont appelés à cet état saint puissent continuer à vivre une vie pure.

Troisièmement, le mariage a été institué pour la société, pour l’aide et pour la consolation mutuelle que l’un a droit d’attendre de l’autre, tant dans la prospérité que dans l’adversité.

C’est pour être unis dans ce saint état que ces deux personnes présentes sont venues. C’est pourquoi, si quelqu’un peut alléguer quelque juste cause à ce qu'elles ne puissent légitimement être unies ensemble, qu’il parle à présent ou qu’à l’avenir il se taise à jamais.

 

L’homélie de Mgr. Richard Chartres, Évêque de Londres :

Traduction Louis-Marie  

 

« Soyez ce que Dieu veut que vous soyez, et vous enflammerez le monde d’amour ». Voila ce que disait Sainte Catherine de Sienne, que nous fêtons aujourd’hui. Le mariage est la voie à travers laquelle l’homme et la femme s’aident mutuellement à devenir ce que Dieu veut qu’ils soient, plus profondément et en vérité eux-mêmes.

De nombreuses personnes craignent le futur, mais le message que délivre ce mariage dans ce pays et bien plus loin que ses rivages est le bon : ce jour est un jour de joie ! Il est bon que sur tous les continents les gens puissent partager cette joie, car, comme tout jour de mariage doit l’être, ce jour est un jour d’espérance.

D’une certaine manière, tout mariage est un mariage royal, en ce que les mariés y sont roi et reine de la création, créant ensemble une vie nouvelle afin que la vie puissent naitre d’eux dans le futur.
kw2.jpg

William et Catherine, vous avez choisi de vous marier sous les yeux d’un Dieu généreux, qui a tant aimé le monde qu’Il s’est donné lui-même à nous en la personne de Jésus-Christ. Dans l’Esprit de ce Dieu généreux, les époux se donnent eux-mêmes l’un à l’autre.

La vie spirituelle peut grandir si l’amour se concentre vers ce qui est extérieur à nous-mêmes.  Une relation fidèle offre une porte vers le mystère de la vie spirituelle dans laquelle nous découvrons ceci : plus nous donnons de nous-mêmes, plus riche devient notre âme et plus nous nous détachons de nous-mêmes par amour, plus nous devenons nous-mêmes en vérité et notre beauté spirituelle est révélée. Par le mariage, nous cherchons à nous conduire l’un l’autre vers la vraie vie.

Il est bien sur très difficile de se détacher de notre égocentrisme. Il est possible de rêver de cela, mais cet espoir ne pourra pas être accompli sans la décision solennelle que, quelque soient les difficultés, nous sommes engagés sur la voie de l’amour généreux.

Vous avez tous deux pris votre décision aujourd’hui : Oui, je le veux ; et en créant cette relation, vous vous êtes engagés librement sur ce que nous croyons être la voie de la croissance spirituelle, qui mène au futur de la race humaine.

Notre futur est un siècle plein de promesses et de périls. L’humanité est confrontée à la question de l’usage raisonnable du pouvoir qui lui a été conféré par les découvertes scientifiques du siècle passé. Les promesses du futur ne seront pas accomplies par plus de connaissances, mais plutôt par plus de sagesse aimante et de révérence pour la vie, la terre, et les autres.

kw4.jpg

Le mariage doit transformer, faisant de chacun des époux l’œuvre de l’autre. Il est possible de se transformer et de transformer l’autre tant qu’aucune ambition de réformer l’autre époux n’est présente : il ne saurait en effet y avoir de coercition là où l’Esprit Saint est appelé à rayonner, chacun est appelé à ménager à l’autre espace et liberté. (…)

Alors que la vérité de Dieu a disparue de tant de vies en Occident, a pu être observée une inflation concomitante des attentes selon lesquelles seules les relations personnelles donnent une signification à la vie, et le vrai bonheur. Mais cela conduit à imposer à l’autre époux un fardeau trop important. Aucun de nous n’est complet, et l’amour dont nous avons besoin est un amour sécurisant, pas oppressant. Le pardon mutuel est un élément capital et nécessaire.

Alors que nous grandissons en amour envers l’autre époux, à l’exemple du Christ, l’Esprit Saint en nous est stimulé par notre collaboration, et rempli nos vies de Sa lumière. Cela mène à une vie de famille offrant les meilleures conditions dans lesquelles la génération à venir pourra recevoir et transmettre à son tour ces dons permettant de vaincre les peurs et les divisions, et d’augurer de la Cité de Dieu, dont les fruits sont l’amour, la joie et la paix.

Je prie donc pour que chacun de nous, ici présent, et les millions de personnes regardant cette cérémonie et partageant votre joie aujourd’hui feront tout ce qui est en leur pouvoir pour vous soutenir et vous faire respecter dans votre nouvelle vie. Je prie pour que le Seigneur vous bénisse dans le chemin de vie que vous avez choisi. Ce chemin est exprimé par la prière que vous avez tous deux composée lors de votre préparation à ce jour :

Dieu notre Père, nous vous remercions pour nos familles, pour l’amour que nous partageons et pour la joie de notre mariage.

Dans les occupations de chaque jour, gardez nous yeux fixés sur ce qui est réellement important dans la vie,  et aidez nous à être généreux en temps, en amour et en énergie.

Affermis par notre union, aidez nous à servir et à consoler ceux qui souffrent.

Nous vous le demandons dans l’Esprit par Jésus Christ. Amen.

 

Vous pouvez trouver cette homélie en anglais sur le site de La Croix.

 

Charle Parry: I was glad, chanté par la maîtrise de l'Abbaye de Westminster à l'occasion du mariage princier du Prince William et de Catherine Middleton. Direction James O'Donnell.

 

Mariage.JPG

Partager cet article
Repost0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 23:21

PCD.jpg

 

Aujourd’hui sont apparues sur le Salon Beige deux intervention, de Xavier Lemoine et Christine Boutin, élus du PCD. Les positions prises par le Parti Chrétien Démocrate, comme souvent, viennent remettre les choses dans une optique de vérité, débarrassée du politiquement correct, et des barrières mentales érigées dans l’esprit des gens par la pensée unique. Que Mme. Boutin dénonce une exposition insultante pour les Chrétiens, que M. Lemoine déplore les pressions islamistes sur la population de sa commune, c’est la réalité qui surgit, qui dissipe la fumée du prêt-à-penser. Pascal disait que le bon sens est la chose du monde la mieux partagée. Hélas, aujourd’hui il est minoritaire, quand on voit qu'il est possible pour le ministère de la culture de subventionner une exposition de crucifix trempés dans de l'urine.

Pourquoi accorder tant d’importance à des déclarations d’intérêt local faites par les représentants d’un petit parti politique ? Parce que cela illustre le fait qu’il n’y a plus que certains petits partis qui osent s’insurger contre les postulats jamais remis en cause, en raison de la crainte qu'inspire le terrorisme intellectuel des ayatollah de la pensée unique (pêle-mêle association antiracistes, antisida et autres, hommes politiques de gauche et de droite gauchisante, certains chefs religieux, la plupart des journalistes…), par les hommes public ayant une situation confortable, un mandat à ne pas perdre. À droite, l’UMP a accepté platement les dogmes idéologiques du PS : faire passer la préférence des étrangers aux français pour de l’antiracisme, la détestation du Christianisme et la louange de l’islam (passant par la construction de mosquées financées par l’argent public) pour de la laïcité républicaine, la haine viscérale du riche pour de l’altruisme, les recherches scientifiques à visée eugénistes pour un vrai progrès médical…

Aujourd’hui, seuls les petits partis comme le PCD où le CNI peuvent faire entendre dans la majorité une voix raisonnable, qui tente de donner aux choses leur vraie proportion, c'est-à-dire faire se dégonfler le soufflé du politiquement correct. Voilà pourquoi l’UMP a besoin de ces petits partis : ils prennent des positions fortes en matière d’éthique de la science et de la vie en société, qui plaisent à l’électorat traditionnel de la droite, là où cette grosse machine électorale qu’en l’UMP est inaudible.

 

christine-boutin-ministre-logement-13673.jpg  xavier-lemoine_124602383119761400.jpg

Christine Boutin et Xavier Lemoine : malgré les caricatures, plus appréciés qu'on ne le croit.

 

Christine Boutin sur une exposition offensante pour les Chrétiens

Xavier Lemoine sur les pressions islamistes à Montfermeil

 

Decor-3.JPG

Partager cet article
Repost0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 23:12

Deux petites vidéos de grande qualité réalisées par l'Union des Chirurgiens de France.

 



flower 1 PNG
Partager cet article
Repost0
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 18:37

"Les familles recomposées ne sont pas aussi idylliques qu'on pourrait le penser".

Face au grand lavage de cerveaux, à longueur de publicités, d'émissions et de témoignages mettant en cause l'idéal de notre société individualiste, la famille recomposée, certains osent enfin (ou se voient obligés de l'admettre malgré eux) dire que cette forme de famille met en réalité les personnes qui la composent dans un désarroi plus ou moins grand.

 

(Cliquez sur l'article pour l'agrandir)

Image-copie-2.jpg

 

flower-1-PNG.png

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Fides et Ratio
  • : L'humeur d'un cérémoniaire du dimanche... Sujets de fond et sautes de caractère.
  • Contact

le-pape-francois-humble-concret-photo-afp.jpg

Une-femme-se-jette-sur-le-Pape-Benoit-XVI_mode_une.jpg

61012052eucharistie-jpg.jpg

BenXVI.png

http://img233.imageshack.us/img233/5931/coeurquibat3rg6.gif

http://static.skynetblogs.be/media/148315/dyn006_original_350_277_gif_2571946_9210c9e266a96ee2eb5cd0d80b092d78.gif

http://i.ytimg.com/vi/qQm5tItsFTM/0.jpg

http://3.bp.blogspot.com/_RNdGJLNyEVY/SgMl9hBT4HI/AAAAAAAAALo/nmXsaxSs_ks/s320/avortement3.jpg

Rechercher

 

Approximativement 46 millions d'avortements ont lieu dans le monde chaque année.

Ce compteur donne une idée du nombre de petites vies interrompues depuis le 1er Janvier.

Requiem aeternam dona ei Domine et lux perpetua luceat eis.

Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous.

trinite_roublev-copie-1.jpg

ms-5.jpg

http://www.abbaye-champagne.com/themes/activites/centre/chancelade/2010/elements/cure-ars.jpg

http://2.bp.blogspot.com/_O6K_h61str8/S1e1pUmr4fI/AAAAAAAAB6I/HStaJjAdSII/s640/escriva.jpg

http://www.peintre-icones.fr/IMAGES/ICONESCALENDRIER/Mars/PerpetueFelicite.jpg

Compiegne.png

http://www.diariobuenosaires.com.ar/images/sueno-don-bosco.jpg

Santa_Clotilde_G.jpg

Louis-XVI-St-Denis.jpg

arc-259x300.jpg

francis-de-sales-1-sized.jpg

http://saints.sqpn.com/wp-content/gallery/saint-martin-of-tours/saint-martin-of-tours-00.jpg

Pope_Benedict_XVI__Sketch1__w.jpg

Compteur gratuit

Visiteurs depuis Novembre 2010

free counters

Visiteurs par pays depuis Novembre 2010