Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 18:09

Alors que des violences rappelant la révolution culturelle sont exercées contre l’Église Catholique qui est en Chine par le gouvernement communiste, celui qui est sans doute l’ecclésiastique chinois le plus connu prend la parole. À ce jour, la fin de 2010 et le début de  2011 auront vu trois sacres épiscopaux illégitimes, un quatrième repoussé au dernier moment, des Évêques kidnappés pour les obliger à participer à ces cérémonies, un Évêque-élu nommé par le Pape être empêché de se rendre à son propre sacre, et une conférence épiscopale fantoche et anti-canonique être réunie de gré ou de force.

 

CINA_Zen_Ze-kiun.jpg

 

Ces dernier jours, les fidèles Catholique de Chine et d’ailleurs ont pris connaissance avec tristesse et indignations des mots prononcés par M. Liu, Mgr. Guo, l’Abbé Fan, et l’Abbé Yang (personnalités dirigeant l’Église Patriotique, ndlr), qu’on ne peut différencier de paroles schismatiques. Mais le communiqué en date d’aujourd’hui provenant du Bureau des Affaires Religieuses a atteint des extrêmes en matière d’absurdité.

On pourrait comprendre que le gouvernement défende ses marionnettes en avançant qu’elles sont politiquement correctes, ou en louant leur courage de résister aux « pressions extérieures » ; mais ce communiqué loue leur « foi ardente » et affirme que ces sacres sans mandat pontifical sont nécessaires « à la poursuite normale des activités de l’Église et des activités pastorales et d’évangélisation ». Tout ceci est absolument grotesque et ridicule ! Comme différents universitaires l’ont démontré fièrement, le gouvernement dirige désormais l’Église Catholique.

Ces chercheurs sont-ils aveugles ? N’ont-ils jamais eu l’occasion d’observer comment l’Église Catholique fonctionne ailleurs dans le monde ? La situation particulière de la Chine nécessite-t-elle que le gouvernement dirige une Église dont la Catholicité n’est tout simplement plus reconnaissable ? Ils se rendent par là la risée du monde !

Comment nos dirigeants arrivent-ils à prendre sur leurs luttes de pouvoir le temps nécessaire pour prêter attention à notre minuscule communauté Catholique ? Pourquoi nos frères et sœurs ne sont ils pas autorisés à vivre paisiblement une vie de Foi normale ? Cela n’est-il pas pourtant un droit affirmé par la Constitution ?

Ces gens du gouvernement prétendent que l’excommunication (de l’Église patriotique, ndlr) décidée par le Saint-Siège dans les années 50 est une « cause », et que les sacres illégitimes en sont les « effets », et en cela ils déguisent la réalité sans aucune honte !

De ces trois sacres illégitimes, et de la VIIIe Assemblée (de la conférence épiscopale chinoise contrôlée par le gouvernement, ndlr), tout le monde peut déduire que le Bureau des Affaires Religieuses et l’Association Catholique Patriotique ont décidé de continuer à mener l’Église officielle sur la voie de l’indépendance, et de la désignation unilatérale des Évêques. Il ne leur reste plus qu’à trouver quelqu’un de la sature de Martin Luther ou d’Henry VIII pour donner un statut à leur nouvelle Église, qui n’a plus désormais le droit d’usurper le nom de Catholique.

Alors qu’ils ont limité les libertés personnelles par la violence, qu’ils ont offensé la liberté de conscience, et qu’ils ont totalement ignoré l’autorité et la bonté de Notre Saint-Père, ils osent encore prétendre qu’ils cherchent sincèrement le dialogue. C’est le plus gros mensonge au monde ! Seuls leur intérêt personnel et leur couardise les empêchent de dire clairement leur opposition au Pape.

Il y a un dicton qui dit « et les yeux des gens furent éblouis ». À Leshan, certains peuvent admirer l’efficacité administrative de Mgr. Lei Shiyin, mais ils doivent aussi savoir qu’il n’est pas digne d’être Évêque ; à Shantou, ils se peut que certaines personnes soutiennent les ambitions de l’Abbé Huang Bingzhang, mais la plupart des Catholiques de Chine rejetteront ces opportunistes et resteront fidèles au Pape.

Personne ne sait quand ce sévère hiver finira, mais les fidèles n’ont pas peur, car ils surmontent cette peur par la foi et la prière, qui leur donnera la force d’imiter les martyrs et les innombrables héros de la foi, en donnant courageusement témoignage du Sauveur Ressuscité.

Chers frères et sœur, nous vous saluons !

De la part d’un frère âgé qui se sent presque honteux de vivre libre.

Cardinal Zen

 

Source

 

Une petite chronologie illustrée des tristes évènements:

 

guo-jincai.jpg

Mgr. Joseph Guo Jincai, ordonné sans mandat pontifical le 20 Novembre 2010, à la tête du diocèse de Chengde. Ce diocèse n'existe pas selon le Saint-Siège, ayant été créé par l'Association Catholique Patriotique.

 

ma-yinglin.jpg

Décembre 2010: Huitième Assemblée des Représentants Catholiques. Les Evêques chinois, certains ammenés sur place de force, élisent à leur tête l'Evêque illégitime de Kunming, Joseph Ma Yinglin (ci-dessus).

 

Joseph-Shen-Guo-an.jpg

L'Abbé Joseph Shen Guo'an, dont le sacre sans mandat pontifical comme Evêque de Wuhan a été reporté sine die le 9 Juin dernier. Ce serait en raison de sa propre opposition à être sacré hors de la communion de l'Eglise.

 

Bishop-Joseph-Sun-Jigen-of-Handan.jpg

Mgr. Joseph Sun Jigen devait être sacré avec mandat pontifical Evêque de Handan le 29 Juin. Suite au refus de dernière minute de l'Association Patriotique, son prédécesseur Mgr. Stéphane Yang Xiangtaï l'a sacré dans la clandestinité le 21 Juin. Mgr. Sun a ensuite été arrêté, et retenu pendant deux semaines sans qu'on sache où.

 

chine_Lei-Shiyin.jpg

Le sacre illégitime (sans mandat pontifical) de Mgr. Paul Lei Shiyin comme Evêque de Leshan le 29 Juin dernier. Cet Evêque est fortement discrédité, car il aurait deux enfants.


Joseph-Zhu-Bao-yu.jpg

Mgr. Joseph Zhu Baoyu a été installé de façon illicite comme Evêque "officiel" du diocèse de Nanyang le 30 Juin. Le Saint-Siège n'a pas été consulté pour cette nomination effectuée par l'Association Catholique Patriotique. On soupçonne que ce prélat autrefois clandestin, âgé de 90 ans, est manipulé par les autorités.

 

Joseph-Huang-Bingzhang.jpg

Mgr. Joseph Huang Bingzhang, sacré le 14 Juillet Evêque de Shantou sans mandat pontifical. Au moins quatre Evêques ont été kidnappés afin de les obliger à participer à la cérémonie. Pour Rome, le diocèse de Shantou a déjà un Evêque, en la présence du prélat clandestin Mgr. Pierre Zhuang Jianjian.

 

NDLR:  Ces Evêques chinois prénomment quasiment tous Joseph! Cela a rendu la recherche documentaire d'autant plus difficile!

 

crosses.png

Repost 0
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 15:14

article-0-05D215DF000005DC-34_468x337.jpg

Repost 0
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 13:57

Aujourd'hui, j'ai honte. Mon pays, celui auquel je paie des impôts, a un sens des priorités complètement aberrant. Il vient de verser des milliards d’euros dans un énième plan de renflouement de la Grèce, alors qu’en Afrique des millions de personnes sont sur le point de mourir de faim. La comparaison de la richesse par tête entre d’une part la Grèce et d’autre part le Kenya et la Somalie, choquante, devrait nous inciter à donner plutôt à l’Afrique de l’Est qu’aux Balkans. Point barre.

 

2bed1_AFP_110725_xg7ky_enfant-famine-somalie_8.jpg


Mais outre cela, il y a plus choquant. En effet, le plan d’aide à la Grèce, ce sont des milliards qui s’évaporent dans les circuits financiers et ne vont profiter à personne, et surtout pas aux grecs. C’est un plan intéressé : nous n’aidons pas la Grèce, nous tentons de sauver l’euro (notre monnaie). Et enfin, c’est un plan à court terme : aujourd’hui, la Grèce met l’euro en danger. Demain, ce sera le Portugal, ou l’Irlande, ou la Slovaquie… il y aura toujours un pays à renflouer pour les États de la zone euro, et cela sera sans fin.  Voilà le résultat d’une monnaie unique plaquée sur des États aux économies différentes et aux besoins monétaires différents (parfois antithétiques !).

 

tonneau-des-danaides.jpg


Le renflouement de l’euro, c’est le tonneau des danaïdes. L’aide humanitaire en Afrique, c’est des estomacs pleins, des vies sauvées.

Dommage que la France ait choisi le tonneau des danaïdes, c'est-à-dire ce qui est quand même, dans la mythologie grecque ( !) un terrible châtiment.

 

christ-of-the-breadlines.jpg

Le Christ parmi les pauvres

Repost 0
4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 11:55

Je me suis posé cet importante question en lisant la nouvelle de la consécration illégitime d’un Évêque pour le diocèse de Leshan, en Chine, par l’association Catholique patriotique de ce pays.

En effet, en termes de droit canon, il semblerait que la consécration de cet Évêque schismatique ait entrainée tout son diocèse hors de la communion d’avec l’Église.

Mais il me semble que la véritable « localisation » de la communion avec l’Église universelle est plus dans le cœur des gens que dans les structures ecclésiales. Oui, ces Catholiques chinois de Leshan sont « officiellement » à divers degrés hors de la communion de l’Église. Mais si ces gens, qui ne sont pas responsables de la situation de schisme qui leur est imposée, restent fidèles dans leur cœur au Pape et aux vérités Éternelles proclamées par l’Église, comment les appeler schismatiques ? Ils ne le sont pas assurément, ou bien à leur cœur défendant.

 

una-sancta2.jpg


Par contre, ces personnes, Prêtres, Évêques, laïcs engagés, qui, bien que dans une situation toute légale en ce qui concerne le droit canon, se permettent de prendre des positions publiques contraires à l’enseignement éternel de l’Église, et méprisent ouvertement le Pape, peut-on vraiment dire qu’ils soient en communion avec l’Église universelle et le Vicaire du Christ sur terre ? On peut en douter fortement.

 

una-sancta.jpg


La communion avec l’Église, le Pape, et le milliard et demi de Catholiques dans le monde n’est pas seulement dans notre situation légale au regard du droit canon. Elle se trouve plutôt dans la façon dont nous professons (ou pas) la Foi Catholique, dans la manière dont nous soumettons (ou pas) à l’Église notre mère, dans le respect que nous portons (ou pas) au Vicaire du Christ sur terre.

Il faut s'interroger: nos actes, nos positions, témoignent ils de notre communion avec l'Eglise universelle où sont ils de nature à nous retrancher de cette communion ?

 

Photos: Même dans la situation difficile où ils se trouvent, les Catholiques chinois nous rappellent la nature de l'Eglise et la nécessité de la communion avec Elle en peignant sur leurs églises les mots Una Sancta Catholica et Apostolica.

 

Barque-de-l-Eglise.jpg

Repost 0
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 23:39

 

 

icono-san-josemaria.jpg

Saint Josémaria - Icône russe d'Alexander Sokolov

Repost 0
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 22:47
Repost 0
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 22:36

Bonjour, et pardon de ne pas avoir blogué depuis longtemps. Cela est dû aux examens de fin d’année, dont la préparation m’a pris (en fourmi laborieuse et lente à la tâche que je suis) beaucoup de temps. Aujourd’hui, un conte philosophique, non que je sois un admirateur de Voltaire (ce serait plutôt le contraire), mais cette forme littéraire est particulièrement adaptée au propos qui suit.

 

Nous sommes en ce qui deviendra la France, en des temps reculés et préhistoriques. Le clan du chef Sozirk est l’un des plus importants de la région : en effet, il jouit d’une caverne spacieuse, bien orientée, de riches prairies, et sont territoire est sis sur une route commerciale importante pour le commerce des bois de rennes. Sous la conduite de chefs sages, Gaullirk, Pompidourk, Hourkar-Herrstain… le clan a prospéré, découvrant notamment le propulseur de sagaie, le chas de l’aiguille, les propriétés de l’argile… mais aussi l’emploi du feu. Et c’est ainsi qu’apte à cuire ses aliments, ses poteries, à même de repousser les prédateurs et de se réchauffer l’hiver, le clan de Sozirk mène une existence paisible et industrieuse.

Mais un évènement imprévu vient troubler cette paisible routine : un beau jour de mars, un colporteur ambulant de bijoux en ivoire et bois de rennes fait son entrée dans la grotte. Après avoir, avec un succès mitigé, tenté de fourguer ses babioles aux femmes de la tribu, il tente de se réchauffer tant bien que mal au foyer commun, contribuant à l’animation générale pas ses nouvelles du vaste monde. Et c’est ainsi que le clan de Sozirk apprend qu’à quelques kilomètres vers l’orient, un clan a été décimé dans son sommeil de la manière la plus bête qui soit. Alors que tout un chacun se trouvait dans un profond sommeil, une braise incandescentes a communiqué le feu à une peau de renne, feu qui s’est ensuite rapidement étendu aux habitations en brique crue et chaume de la tribu. Ce lamentable évènement fait forte impression sur le clan de Sozirk, comme sur tous ceux que le marchand ambulant a rencontré sur son chemin d’errance.

 

000000000


Le temps que la nouvelle se décante, ce dernier a déjà repris la route. C’est environs une Lune plus tard, au conseil de clan, qu’elle a un impact concret : une petite partie du clan, menée par le chaman Ulork et la prêtresse Jolirk se lève et manifeste en faveur l’abandon du feu par le clan, et le retour aux méthodes traditionnelles de séchage des poteries, de boucanage de la viande au soleil, et de tours de guet la nuit, ce afin d’éliminer les terribles dangers que la pyrotechnique fait peser sur la tribu toute entière. En effet, un évènement de la nature de celui qui était advenu à la tribu orientale n’est jamais exclu, et comment pouvoir l’exclure, alors que le feu, on ne sait même pas comment ça marche ? De plus, le feu crée des cendres dont on ne sait que faire, et il semble qu’il soit dangereux de trop s’en approcher. Et le parti d’Ulork et Jolirk de mentionner quelques cas de brulure bénigne souffert par de jeunes enfants trop curieux. Mais le plus grand moyen de persuasion d’Ulork et de Jolirk est leur qualité de chaman et de prêtresse : avec des borborygmes et des roulements d’yeux, ces êtres de nature supérieure entrent en contact avec la Grande Terre Mère elle-même, qui par leur médiation informe les minables créatures vivants à sa surface qu’Elle est profondément opposée à ce qu’ils utilisent le feu, et que tant qu’ils persisteront tremblement de terre, inondations et autres calamités naturelles ne cesseront pas.

 

00000000000000


À d’autre ! Le clan de Sozirk, trop porté sur la bonne chère et peu crédule, ne prête pas oreilles aux augures de malheur.

C’est ainsi que passent la saison des feuilles vertes, et celle du soleil ardent. Alors que vient la saison des feuilles qui tombent, revoilà le colporteur de bijoux et de nouvelles à l’horizon. Cette fois-ci, ce sont des nouvelles du nord qu’il rapporte avec lui des contrées boréales : Un clan, celui de la cheffe Merkeuhl, s’est rendu aux raisons des équivalents locaux d’Ulork et de Jolirk, et a décidé solennellement de cesser toute utilisation du feu, retournant donc aux méthodes traditionnelles. À leur grande surprise, la mortalité de leur tribu ne chuta pas subitement, mais au contraire le clan cessa tout progrès technique, son territoire de chasse se rétrécit, et il fut victime de ratonnades des clans voisins, jusqu’à extinction totale…

Celui qui a des oreilles, qu’il entende.

 

ghjuikoz.png

Repost 0
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 16:35

eglis.jpg

En guise de propos liminaire, il faut mentionner que la célébration de la forme extraordinaire du rite romain en paroisse est une grâce pour toute l’Église. Cette forme n’est plus tenue à l’écart mais célébrée au cœur des diocèses, et cela permet à un plus grand nombre de profiter de ses fruits. Mais on peut parfois de poser la question de l’insertion de cette Messe au sein du cadre paroissial, pouvant se faire de façon plus ou moins heureuse. L’observation de ce qui se passe dans ma paroisse, qui est des plus lambda, m’a poussé à lister ces quelques points, témoins de la réussite générale de l’introduction de la forme extraordinaire du rite romain au calendrier des célébrations, mais aussi de quelques échecs.

 

Des réussites :

L’implication des Prêtres a été totale, et partagée. Depuis 2007, notre curé (RIP), son successeur, et un vicaire se sont relayés pour célébrer selon le Missel de Jean XIII. On ne peut que louer leur effort, car pour certain d’entre eux cela a représenté un gros travail de planification et de préparation. Le presbyterium de la paroisse est uni sur cette question, et un second vicaire a exprimé un intérêt à apprendre à célébrer selon la forme extraordinaire.

La qualité de la Messe : l’équipe d’enfants de chœur comme la chorale font merveilles, et permettent à la Messe d’être célébrée avec toute la dignité requise.

Une oasis dans une aire urbaine où il n’y a pas de célébration selon la forme extraordinaire : notre église est la seule dans un large périmètre à offrir la Messe de 1962. Cela permet aux familles tradies du quartier de ne pas faire des kilomètres.

Elevation.jpg

 

Des points problématiques

Il existe malheureusement une certaine séparation entre les pratiquants des deux formes du rite romain. Les fidèles et les laïcs engagés (chœur, acolytes…) de la forme extraordinaire sont apparus du jour au lendemain dans une paroisse où ils ne pratiquaient pas auparavant, et cultivent un certain entre soi. Peu de pratiquants de la forme extraordinaire les ont rejoints, et il n’y a pas eu d’encouragements du presbyterium à changer cet état de fait.

Dans la même veine, on peut voir que la fidélité des pratiquants de la forme extraordinaire n’est pas à  la paroisse mais au rite : quand il arrive qu’il n’y ait pas, pendant les vacances ou lors des fêtes d’obligation, de célébration selon le Missel de 1962, ces personnes se rendent ailleurs. Ça fait très esprit consommateur. N’oublions pas que Dieu nous attends là où Il nous a planté.

Mise à jour en date du 25 Mai: J'apprends à l'instant que les enfants de la Messe de 1962 ont fait leur première Communion dimanche dernier. C'est une bonne nouvelle, mais dont absolument personne n'a pris la peine d'informer les pratiquants de la Messe de 1969... Nous l'aurions su, nous aurions prié pour eux... Mais peut-être la prière des pratiquants de la forme ordinaire est-elle de moins de valeur que celles de ceux de la forme extraordinaire? (je plaisante... à moitié).

La Messe selon la forme extraordinaire attire moins que celle selon la forme ordinaire qu’elle a remplacée. On y peut rien, mais c’est malheureux.

15344024.jpg

En ce qui concerne les trois Messe dominicales selon la forme ordinaire qui sont également célébrées dans ma paroisse, on aurait pu s’attendre à certains changements dans l’ars celebrandi, le sens du sacré des Prêtres bi-formalistes s’accroissant grâce à la célébration de la forme extraordinaire (c’est en tout cas ce que tout le monde, y compris le Pape, a dit, clairement ou a demi-mots). Eh bien, c’est une cruelle déception. La Messe de Paul VI dans notre paroisse est toujours aussi horizontale, toujours autant en contradiction avec la PGMR. Le canon Roman n’y est jamais utilisé. Il n’y a ni cierges ni croix sur l’Autel. Et je n’y ai jamais entendu une mesure de chant grégorien, ou un mot de latin. Elle est célébrée respectueusement envers l’Eucharistie, certes, et je n’y jamais rien vu de nature à rabaisser ce merveilleux Sacrement, mais dans une austérité et une simplicité quasi-protestante. L’idée n’est pas de rendre gloire à Dieu dans Sa Sainte Liturgie, mais de fournir un service efficace aux fidèles, et la brièveté de la Messe est un souci capital de notre curé. D’où l’utilisation systématique du canon n° III, et la présence d’une véritable armée de ministres extraordinaires de la Sainte Communion.

 

Il y a encore du boulot dans le ré-enchantement de la liturgie.

Messe-6.jpg

Repost 0
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 15:03

1 Corinthiens 7, 7 & Règle de St Benoît, 40 La boisson, 1.


7.gif


Source: Perles monastiques de sagesse et de non-sens, dessins du Père Michael Hermes O.S.B de l'Abbaye de Köningsmünster.



1 Couverture

Repost 0
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 15:44

Le mariage princier de "Kate et William" en Angleterre a été l’occasion d’exposer au monde entier les fastes de la couronne et le glamour d’une union hyper-médiatisée. On pourrait croire que l’Église y a été la cinquième roue du carrosse, puisque dans l’esprit des journalistes, elle n’est là que pour fournir un service, et ses bâtiments, aux jeunes époux.

Mais en réalité cela a été pour elle l’occasion devant une audience planétaire d’affirmer ce qu’est le mariage, et malgré tout ce qu’on peut penser de l’Église Anglicane, le mot d’accueil du doyen de Westminster et l’homélie de l’Évêque de Londres forment ensemble un exposé remarquable de théologie de mariage.

 

kw3.jpg

 

L’introduction à la cérémonie, par le doyen de l’abbaye de Westminster, le très révérend docteur John Hall :

Traduction TF1

 

Chers amis, nous sommes réunis ici sous le regard de Dieu, en présence de cette assemblée, pour unir cet homme et cette femme dans le saint mariage, qui est un état honorable, institué par Dieu Lui-même pour figurer l’union mystique qui existe entre le Christ et Son Église. Ce saint état, le Christ l’a illustré et rehaussé par le premier miracle qu’Il fit à Cana en Galilée, et les Saintes Écritures le recommandent comme un état honorable entre tous les hommes. C’est pourquoi personne ne doit s’y engager sans considération, à la légère, ou avec inattention, mais avec révérence, discrétion, jugement, dans le respect de Dieu, en considérant sérieusement les raisons pour lesquelles le mariage a été institué.

Premièrement, il a été institué pour la procréation des enfants, selon la volonté divine, afin qu’ils soient élevés dans le respect de Dieu et à la gloire de Son Saint Nom.

Deuxièmement, il a été institué pour que les instincts et affections naturels de l’homme et de la femme, donnés par Dieu lui-même, puissent être sanctifiés et exprimés correctement, et pour que ceux qui sont appelés à cet état saint puissent continuer à vivre une vie pure.

Troisièmement, le mariage a été institué pour la société, pour l’aide et pour la consolation mutuelle que l’un a droit d’attendre de l’autre, tant dans la prospérité que dans l’adversité.

C’est pour être unis dans ce saint état que ces deux personnes présentes sont venues. C’est pourquoi, si quelqu’un peut alléguer quelque juste cause à ce qu'elles ne puissent légitimement être unies ensemble, qu’il parle à présent ou qu’à l’avenir il se taise à jamais.

 

L’homélie de Mgr. Richard Chartres, Évêque de Londres :

Traduction Louis-Marie  

 

« Soyez ce que Dieu veut que vous soyez, et vous enflammerez le monde d’amour ». Voila ce que disait Sainte Catherine de Sienne, que nous fêtons aujourd’hui. Le mariage est la voie à travers laquelle l’homme et la femme s’aident mutuellement à devenir ce que Dieu veut qu’ils soient, plus profondément et en vérité eux-mêmes.

De nombreuses personnes craignent le futur, mais le message que délivre ce mariage dans ce pays et bien plus loin que ses rivages est le bon : ce jour est un jour de joie ! Il est bon que sur tous les continents les gens puissent partager cette joie, car, comme tout jour de mariage doit l’être, ce jour est un jour d’espérance.

D’une certaine manière, tout mariage est un mariage royal, en ce que les mariés y sont roi et reine de la création, créant ensemble une vie nouvelle afin que la vie puissent naitre d’eux dans le futur.
kw2.jpg

William et Catherine, vous avez choisi de vous marier sous les yeux d’un Dieu généreux, qui a tant aimé le monde qu’Il s’est donné lui-même à nous en la personne de Jésus-Christ. Dans l’Esprit de ce Dieu généreux, les époux se donnent eux-mêmes l’un à l’autre.

La vie spirituelle peut grandir si l’amour se concentre vers ce qui est extérieur à nous-mêmes.  Une relation fidèle offre une porte vers le mystère de la vie spirituelle dans laquelle nous découvrons ceci : plus nous donnons de nous-mêmes, plus riche devient notre âme et plus nous nous détachons de nous-mêmes par amour, plus nous devenons nous-mêmes en vérité et notre beauté spirituelle est révélée. Par le mariage, nous cherchons à nous conduire l’un l’autre vers la vraie vie.

Il est bien sur très difficile de se détacher de notre égocentrisme. Il est possible de rêver de cela, mais cet espoir ne pourra pas être accompli sans la décision solennelle que, quelque soient les difficultés, nous sommes engagés sur la voie de l’amour généreux.

Vous avez tous deux pris votre décision aujourd’hui : Oui, je le veux ; et en créant cette relation, vous vous êtes engagés librement sur ce que nous croyons être la voie de la croissance spirituelle, qui mène au futur de la race humaine.

Notre futur est un siècle plein de promesses et de périls. L’humanité est confrontée à la question de l’usage raisonnable du pouvoir qui lui a été conféré par les découvertes scientifiques du siècle passé. Les promesses du futur ne seront pas accomplies par plus de connaissances, mais plutôt par plus de sagesse aimante et de révérence pour la vie, la terre, et les autres.

kw4.jpg

Le mariage doit transformer, faisant de chacun des époux l’œuvre de l’autre. Il est possible de se transformer et de transformer l’autre tant qu’aucune ambition de réformer l’autre époux n’est présente : il ne saurait en effet y avoir de coercition là où l’Esprit Saint est appelé à rayonner, chacun est appelé à ménager à l’autre espace et liberté. (…)

Alors que la vérité de Dieu a disparue de tant de vies en Occident, a pu être observée une inflation concomitante des attentes selon lesquelles seules les relations personnelles donnent une signification à la vie, et le vrai bonheur. Mais cela conduit à imposer à l’autre époux un fardeau trop important. Aucun de nous n’est complet, et l’amour dont nous avons besoin est un amour sécurisant, pas oppressant. Le pardon mutuel est un élément capital et nécessaire.

Alors que nous grandissons en amour envers l’autre époux, à l’exemple du Christ, l’Esprit Saint en nous est stimulé par notre collaboration, et rempli nos vies de Sa lumière. Cela mène à une vie de famille offrant les meilleures conditions dans lesquelles la génération à venir pourra recevoir et transmettre à son tour ces dons permettant de vaincre les peurs et les divisions, et d’augurer de la Cité de Dieu, dont les fruits sont l’amour, la joie et la paix.

Je prie donc pour que chacun de nous, ici présent, et les millions de personnes regardant cette cérémonie et partageant votre joie aujourd’hui feront tout ce qui est en leur pouvoir pour vous soutenir et vous faire respecter dans votre nouvelle vie. Je prie pour que le Seigneur vous bénisse dans le chemin de vie que vous avez choisi. Ce chemin est exprimé par la prière que vous avez tous deux composée lors de votre préparation à ce jour :

Dieu notre Père, nous vous remercions pour nos familles, pour l’amour que nous partageons et pour la joie de notre mariage.

Dans les occupations de chaque jour, gardez nous yeux fixés sur ce qui est réellement important dans la vie,  et aidez nous à être généreux en temps, en amour et en énergie.

Affermis par notre union, aidez nous à servir et à consoler ceux qui souffrent.

Nous vous le demandons dans l’Esprit par Jésus Christ. Amen.

 

Vous pouvez trouver cette homélie en anglais sur le site de La Croix.

 

Charle Parry: I was glad, chanté par la maîtrise de l'Abbaye de Westminster à l'occasion du mariage princier du Prince William et de Catherine Middleton. Direction James O'Donnell.

 

Mariage.JPG

Repost 0

Présentation

  • : Fides et Ratio
  • Fides et Ratio
  • : L'humeur d'un cérémoniaire du dimanche... Sujets de fond et sautes de caractère.
  • Contact

le-pape-francois-humble-concret-photo-afp.jpg

Une-femme-se-jette-sur-le-Pape-Benoit-XVI_mode_une.jpg

61012052eucharistie-jpg.jpg

BenXVI.png

http://img233.imageshack.us/img233/5931/coeurquibat3rg6.gif

http://static.skynetblogs.be/media/148315/dyn006_original_350_277_gif_2571946_9210c9e266a96ee2eb5cd0d80b092d78.gif

http://i.ytimg.com/vi/qQm5tItsFTM/0.jpg

http://3.bp.blogspot.com/_RNdGJLNyEVY/SgMl9hBT4HI/AAAAAAAAALo/nmXsaxSs_ks/s320/avortement3.jpg

Rechercher

 

Approximativement 46 millions d'avortements ont lieu dans le monde chaque année.

Ce compteur donne une idée du nombre de petites vies interrompues depuis le 1er Janvier.

Requiem aeternam dona ei Domine et lux perpetua luceat eis.

Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous.

trinite_roublev-copie-1.jpg

ms-5.jpg

http://www.abbaye-champagne.com/themes/activites/centre/chancelade/2010/elements/cure-ars.jpg

http://2.bp.blogspot.com/_O6K_h61str8/S1e1pUmr4fI/AAAAAAAAB6I/HStaJjAdSII/s640/escriva.jpg

http://www.peintre-icones.fr/IMAGES/ICONESCALENDRIER/Mars/PerpetueFelicite.jpg

Compiegne.png

http://www.diariobuenosaires.com.ar/images/sueno-don-bosco.jpg

Santa_Clotilde_G.jpg

Louis-XVI-St-Denis.jpg

arc-259x300.jpg

francis-de-sales-1-sized.jpg

http://saints.sqpn.com/wp-content/gallery/saint-martin-of-tours/saint-martin-of-tours-00.jpg

Pope_Benedict_XVI__Sketch1__w.jpg

Compteur gratuit

Visiteurs depuis Novembre 2010

free counters

Visiteurs par pays depuis Novembre 2010