Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 15:24

Le Frère Robert Lenz OFM est un iconographe franciscain qui gagne à être connu. Dans le monde extrêmement codifié de l’iconographie classique, il est une sorte d’exception en ce que ses icônes s’affranchissent résolument de certaines règles graphiques, et surtout du fondement même de l’icône, qui est la représentation d’un saint. Je trouve que ses représentations de sujets mystiques ou d’hommes et de femmes spécialement distingués par l’artiste sont très séduisantes, très soignées, et qu’elles nous interpellent souvent. Ne sommes-nous pas appelés à vivre la sainteté dans la vie ordinaire ? Dans ce cas, pourquoi ne pas imaginer une icône de John Ronald Reuel Tolkien ? Si je ne peux qu’applaudir à deux mains la magnifique représentation de Jean-Sébastien Bach ci-dessous, je suis beaucoup plus réservé sur l’icône du mahatma Gandhi, du militant homosexuel Harvey Milk, ou du Général Jésuite Pedro Arrupe.

Cette forme d’art iconographique est séduisante, certes, mais cette séduction vient en grande partie de la transgression qu’elle constitue. Pour un iconographe Chrétien, représenter avec les attributs de la sainteté un grand pécheur est dangereux et mine les fondements de l’iconographie Chrétienne. Pour éviter cela autant que faire se peut, il faut procéder avec un grand discernement et ne choisir que des sujets indiscutablement conformes aux vertus Chrétiennes. Bach oui, Dorothy Day oui, Gandhi non, et Milk non plus.

Bach  Dorothy Day

Jean-Sébastien Bach et Dorothy Day

Le Frère Robert a eu une idée, et en a sorti de belles choses. D'autres hélas, sont également nées de cette idée, mais elles sont également marquées du sceaux de l'hérésie. Tentons de faire la part des choses entre ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas.

Tolkien.jpg  Julianne-de-Norwich.jpg

JRR Tolkien et Sainte Julienne de Norwich

St-Francois.jpg  John-of-the-Cross.jpg

Etonnants Saints François d'Assise (3 balles d'or: jongle-t-il avec la Trinité?) et Jean de la Croix comme recevant la Pentecôte.

 

 Sacred-Heart.jpg  Holy-Widsom.jpg  Pax Christi

Le Sacré Coeur, Sainte Sagesse et Pax Christi. Des représentations étonnantes et comme mystiques...

Christ-Apache.jpg  Christ-desert.jpg 

Un Christ apache, bédouin...

Christ-coreen.jpg  

...coréen.

Un autre problème demeure: Le but d'une icône est d'être objet de vénération, de dévotion. La plupart des icônes ci-dessus ne remplissent évidemment pas ce but. Au final subsiste un exercice de style intéressant et indéniablement beau, mais sans grand sens religieux, ainsi que des prises de positions douteuses par rapport à la doctrine Catholique.

 

Vous trouverez le reste de la production de Frère Robert Lenz, des icônes tout à fait classiques de Saints Catholiques et Orthodoxes, comme d'autres représentant des divinités païennes (que je ne reproduirai pas sur ce blogue) ici.

eou54f55ay.png

Repost 0
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 13:40

168413860mpLTjL_ph.jpg

Repost 0
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 22:58

 Il me semble qu’aujourd’hui, l’attitude de la plus grande partie de nos contemporains à l’égard de l’Église n’est pas cette haine que Lui témoignent les leaders d’opinions anticléricaux et les journalistes de tous poils (ces deux catégories se recoupant souvent), mais un désintérêt profond, peut être mâtiné de quelques préjugés méprisants. Tout simplement, les gens pensent n’avoir pas besoin de l’Église, et surtout pas non plus de celui qu’Elle représente sur terre, le Jésus-Christ le Fils de Dieu. C’est abasourdissant. Abasourdissant parce que, face à Celui qui a donné sa vie sur la Croix pour effacer nos péchés et nous donner la Vie éternelle, nos contemporains réagissent en disant poliment mais fermement : « non merci, cela ne m’intéresse pas ».

 

J-ai-confiance-en-Vous---Jesus--.jpg


Pourquoi ? Pourquoi la plus grande partie des français d’aujourd’hui n’estiment plus avoir besoin du Christ et donc de Son Église ? C’est le grand problème qui me torture les méninges depuis quelque temps. Je vais essayer ici d’apporter quelques réponses à cette question, qui n’en font bien sûr pas le tour, et qui en fait en laisse la plus grande partie dans l’ombre. Après tout, si la Foi est un Mystère, l’absence de Foi en est aussi un pour moi.

1) Le bien être matériel a détourné les gens du Christ et de l’Église. Cette hypothèse postule que nos contemporains, nageant dans la richesse fournie par la société de consommation, ne souffriraient plus, et donc n’auraient plus besoin d’un consolateur. Leur vie terrestre leur apportant toutes les joies qu’ils souhaitent, la Vie Éternelle n’a plus aucun attrait pour eux. Si ce postulat pourrait viser juste dans une certaine mesure, on peut lui opposer que ce sont les classes populaires souffrant tout de même le plus à l’échelle de notre société qui ont le plus massivement déserté l’Église. On pourrait aussi objecter que dans des pays d’une richesse inouïe comme la Corée du Sud, la mission d’évangélisation de l’Église est pleine de succès, ainsi dans ce pays les vocations à la Prêtrise sont si nombreuses que les séminaires doivent refuser des candidats. 

2) La marginalisation de la forme populaire de la religion, et son hyper-intellectualisation à partir des années 70 a coupée l’Église des gens, qui n’ont plus senti le besoin ni d’une appartenance communautaire à l’Église, ni d’une relation personnelle avec Dieu. Ce postulat pourrait tomber assez juste. En effet, la disparition des formes populaires de piété comme le chapelet, ou d’offices comme la dévotion au Saint-Sacrement dans les années 70 pourrait bien être à l’origine de cette fracture entre une Église dont le clergé était composé à l’époque d’intellectuels révolutionnaires ouvertement méprisants envers la piété populaire, et la plus grande partie de la population.

3) Les gens ne ressentent plus le besoin d’être sauvé. Ce dernier argument semble tomber beaucoup plus juste que les deux précédents, en ce qu’il apporte un éclairage sur les âmes de nos contemporains et ne se contente pas de prendre un élément sociétal ou historique comme raison de la désaffection de l’Église par les français. Donc, d’après ce postulat, nos contemporains ne ressentiraient plus le besoin d’être sauvé, non pas qu’ils soient saints, mais que leur conduite à leurs yeux ne constituent pas un péché. C’est cela, dans notre société individualiste et relativiste, les diverses déviances de comportement ne constituent plus une infraction à une norme révélée (qu’elle soit sociale ou religieuse), mais l’expression libre de l’individu, « sa vérité ». Si rien n’est péché (et surtout pas le péché originel, désormais considéré comme un conte à dormir debout), pas besoin d’être sauvé. Pas besoin du Sauveur, pas besoin de Son Église.

 

 

jesus-sauveur.jpg

 

Face à cela, je ne vois pas trop ce que peut faire l’Église. En effet, elle n’a jamais été très douée pour combattre l’ὕϐρις (hybris, l’orgueil, si vous voulez, cette propension à se croire l’égal de Dieu) des hommes. Elle a même plutôt involontairement contribué à le cultiver chez Ses propres ministres, d’aujourd’hui comme d’autrefois. Insister sur le péché, la nature déchue de l’homme, la nécessité pur lui d'être sauvé, bien que cela soit Sa mission, ne La fera paraitre que plus rébarbative, et seuls ceux qui croient déjà l’écouteront sur ce terrain. Je crois plutôt avec espoir (d’aucuns me traiteront de bisounours) que nous devons durer, ne pas disparaitre, jusqu’à ce que, par réaction, la société moderne soit en quête de normes, que les individus se rendent compte de la malice de leurs actions et de leur besoin d’un Sauveur. AU regard de la société d’aujourd’hui, c’est une opinion extrêmement irréaliste (beaucoup ont intérêt à ce que l’homme se considère comme sa propre création, et comme une autocréation parfaite), mais par espoir nous nous devons d’y adhérer. Car sinon, cela veut dire que nos contemporains sont tous promis à la damnation, et l’Église à la disparition. Or le Christ nous a promis que les portes de l’Enfer ne prévaudront point contre Elle.

 

Je n’ai à dessein pas évoqué une quatrième possibilité, qui serait celle que les gens ne considèrent plus Jésus comme un Sauveur, mais comme un homme exceptionnel malheureusement mis à mort par un gouvernement inique. En tout cas, pas un Dieu, pas un Fils de Dieu. Bien que cela soit sûrement vrai dans notre monde scientiste et matérialiste, je ne l’ai pas traité, car elle sort de l’objet de ma question, étant du ressort surnaturel du mystère de la Foi. De plus, la question me semble être d’un autre niveau : ne pas ressentir le besoin d’un Sauveur empêche radicalement tout questionnement sur la vérité de la Foi enseignée par l’Église, sur ne serait-ce que la possibilité d’adhérer à cette Foi. Je ne vais pas jusqu’à dire que le besoin de Foi fait naître la Foi, mais en tout cas il y concourt.

 

Qu’en pense mon lectorat ?

 

Crucifixion-13.png

Repost 0
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 16:23

Chapitre XI de La papauté, les titres du Pape : autorité, mission, ministère.

 

Par Mgr. Peter Elliott, Évêque auxiliaire de Melbourne

Traduction Louis-Marie

La publication se fera chapitre par chapitre. Tous les chapitres sont regroupés ici.

 

XI Souverain Pontife

 

Le Pape est aussi un monarque souverain, non pas par descendance, mais par l’élection d’un collège de cardinaux. Ce  rôle de souverain, de chef d’État date de l’effondrement de l’Empire Romain, ouvrant une ère d’instabilité conduisant les Papes à prendre un trône laissé vacant, afin de défendre non seulement l’Église, mais aussi toute la civilisation Chrétienne.

L’aire géographique que le Pape gouvernait depuis Rome s’appelait les États Pontificaux et recouvrait la plus grande partie de l’Italie centrale. Tous les Papes n’étaient pas de fins politiciens, et seuls quelques uns, comme Jules II, étaient capables de commander un armée, ce qui entraina des variations de frontières D’une façon générale, les États Pontificaux étaient bien gouvernés et d’une manière plus bénigne et humaine que les autres royaumes.

 

Raphael-JulesII-1512.jpg

Le Pape Jules II peint par Raphael


Lorsque des forces politiques hostiles à la papauté entreprirent la formation de l’État italien au milieu du XIXe siècle, elles envahirent la plus grande partie des États pontificaux. En 1870, ce qui en subsistait fut envahi et intégré dans l’Italie, Rome en devenant la capitale. Le Pape se retira au Vatican en protestation et devint volontairement le « prisonnier du Vatican » jusqu’en 1929 où un les accords du Latran passé avec l’Italie conduisit à la reconnaissance du Vatican comme État.

 

latran-musso-gaspari.jpg

Les accords du Latran conclus le 11 février 1929 entre le Saint-Siège représenté par le Cardinal Gaspari, et l'Italie de Mussolini


Aujourd’hui, le royaume terrestre du Pape est le Saint-Siège, aussi appelé État de la Cité du Vatican, et de petit territoire est beaucoup plus qu’un symbole. C’est un véritable État souverain, reconnu parmi les nations, qui entretient des relations diplomatiques avec la plupart des pays du monde depuis le règne du Pape Jean-Paul II.

 

Benoitxvionu.JPG

Le Pape Benoît XVI s'exprimant à la tribune de l'ONU


Aux Nations-Unies, le Saint-Siège a le statut d’observateur, comme la Suisse. Dans les dernières années, il y a joué un rôle actif et souvent controversé en prenant fermement partie pour la justice, par exemple en défendant les États les plus pauvres contre l’impérialisme économique, la famille, les droits de l’enfant non-né, et en combattant le mythe d’un monde surpeuplé. Le statut d’observateur aux Nations-Unies donne à l’Église Catholique l’opportunité d’y être la voix du Christ, rarement la bienvenue dans le monde, mais jamais totalement ignorée.

 

Retour au sommaire

 

Clefs-1.gif

Repost 0
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 15:40
Repost 0
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 22:36

Et pourtant habituelle pour les enfants de l'orphelinat Catholique Saint Nicolas de Novosibirsk (Russie): pas de parents pour les accompagner lors de leur premier jour d'école. Ce n'est pas tant que la mortalité parentale soit très élevée, mais le taux d'abandon d'enfants dans ce pays où les valeurs familliales ont été détruites par 70 ans de communisme est énorme.

Le gouvernement soviétique, en retirant la charge de l'éducation des enfants à leurs parents pour la confier à la collectivité, a complètement dérésponsabilisé les russes, leur ôtant tout principe éducatif. Lorsque le système s'est écroulé et que les diverses organisations fabriquant de parfaits petits communistes ont connu le même sort, les parents russes, eux-mêmes élevés par l'Etat, n'ont pas su s'occuper de leurs enfants. Et donc, malgré un taux de natalité particulièrement calamiteux, et un taux d'avortement d'environ 60% des grossesses, il reste toujours des enfants privés de famille.

On peut faire un parallèle intéressant avec l'Occident: Nos pays aussi subissent une dynamique d'hyper-socialisation de l'éducation. Il est aujourd'hui communément accepté que seule l'institution éducative est habilitée à parler de sexualité aux adolescents, qu'il est légitime de la part de cette même institution de distribuer à des jeunes filles des abortifs sans même que leurs parents soient au courant, et que la dernière idéologie produite par les philosophes de la bien-pensance (le gender) peut être érigée en science et enseignée sans recul aucun lors des cours de science-naturelle. Cette socialisation de l'éducation marginalise les parents et les déresponsabilise. Le but de la manoeuvre: le même que les communistes, fabriquer de parfaits petits bien-pensants (car la bien-pensance est un nouveau communisme en puissance pour nos sociétés), malléables comme de la cire dans les mains de nos gouvernants sans scrupules. Mais si, comme dans le cas de l'Union-Soviétique, nos institutions éducatives assumant désormais la plus grande part de l'éducation des enfants venaient à sécrouler (ce qui pourrait être proche, vu leur état)... les mêmes causes entraîneraient sûrement les même effets. Ces petits aujourd'hui regardés par nos gouvernants comme de potentiels porte-flambeaux de la bien-pensance (à conditions qu'ils soient bien endoctrinés) ne seraient plus que les rebuts d'une société déchue.

Après ces moultes digressions déprimantes, voilà les photos de la rentrée scolaire à l'orphelinat Saint Nicolas:

U7.jpg

U5.jpg

U-9.jpg

Messe de rentrée d'une classe et bénédiction des stylos, livres et cahiers:

U1.jpg

U2.jpg

U3.jpg

U8.jpg

Merci aux supermarchés Auchan pour le don de toutes les fournitures scolaires. Dieu vous le rendra au centuple.

Source des images: Le Journal Catholique Sibérien.

 

Agnus-Dei-5.png

Repost 0
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 00:09

Artiom Khatchatouroff aux grandes orgues Schuke de la cathédrale de Königsberg/Kaliningrad (Prusse Orientale, Russie).

 

 

Decor-fleurs-et-Croix.JPG

Repost 0
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 23:35

bscap087.jpg

 

Je suis récemment tombé sur quelques épisodes de ce qui était mon dessin animé préféré lorsque j’étais petit garçon, Olive et Tom. Ce manga japonais, racontant l’histoire de deux jeunes footballeurs, un attaquant et un gardien de but, et leur bande de joyeux copains est le parfait archétype de ce qu’on doit attendre d’une fiction pour enfant. Un héros courageux, sain, moral, qui donne l’exemple, et que les enfants peuvent prendre comme modèle dans leurs relations avec les autres. Et en effet, Olive et Tom apprends le fair play, le respect des règles sportives (après qu’un autre joueur l’ait méchamment taclé au genou, le jeune Olivier se jure de le vaincre dans le respect des règles du sport, afin de lui montrer comment on joue au football), et la bonne camaraderie. Ce qui est vrai pour Olive et Tom est aussi vrai pour d’autres dessins animés géniaux des années 90 comme Corentin, Tom Sawyer, Sans-Famille, les Pocket-dragons, le Bus magique, Inspecteur Gadget, les Mystérieuses Cités d’or, les Power-Rangers… Ces dessins animés apprennent, ces dessins animés éduquent, ces dessins animés font rêver.

 

 

Les excellents génériques de Corentin et d'Olive et Tom.

 

Cela m’a conduit à faire la comparaison avec les héros des fictions pour enfant contemporaines, qu’il s’agisse du dessin animé ou de la bande dessinée. Ces héros actuels prennent souvent le contrepied de leurs prédécesseurs, en ce qu’ils ne sont plus moraux. Ils ne visent plus à donner l’exemple à l’enfant d’un comportement correct en société. Ils n’apprennent rien. Au contraire, ils flattent les mauvais penchants de l’enfant, assimilent les grosses bêtises à une bonne tranche de rigolade, et sont profondément scatologiques. Tout cela ne serait rien s’ils ne faisaient pas entrer les « sujets pour adultes » dans les intrigues. Je vise ici tout particulièrement Titeuf, Kid Paddle et le Petit Spirou (ce dernier antérieur aux autres, existant déjà lorsque j’étais petit, et était totalement interdit à la maison). En apprenant trop vite absolument tout à propos de « ça » aux enfants, ils en font de petits blasés qui à 8 ans savent déjà ce qu’est le kama-truc. Dès l’enfance, un grand nombre de déviances sont enseignées aux gamins par ces anti-héros. Les familles Chrétiennes doivent bien évidemment lutter contre la colonisation de la cervelle de leurs marmots par l’immoralité, mais dans un monde où l’on estime que l’on peut tout montrer aux enfants, comment faire ?

Luttons en donnant aux enfants de bons héros. Donnons- leurs les livres d’Enid Blyton, de Paul-Jacques Bonzon (séries Mystère, Famille HLM et les Six-Compagnons), les Langelot, les Clan des Bordesoule ; en bandes dessinées La Patrouille des Castors, et les grand classiques comme Lucky-Luke, Tintin, etc... ; et tous les vieux dessins animés que l’ont peut désormais trouver en DVD.

 

fond-d-ecran-le-petit-spirou-7.jpgtiteuf-le-guide-du-zizi.jpg

La meule et la corde ? (Mt 18:6)

 

naaf09.png

Repost 0
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 22:56

... de m'avoir référencé sur sa page.

Tradiliens.JPG

Je pourrais bien sûr contester l'étiquette "non-traditionnaliste" qui m'est accolée, mais allant tout autant à la Messe dans sa forme extraordinaire que dans sa forme ordinaire, je ne suis vraiment ni "tradi", ni "non-tradi". En fait, je suis Catholique, tout simplement.

J'ajoute à ce message que ce blogue quelque peu interrompu depuis mes examens de juin reprendra son rythme de croisière après mes examens de début septembre. Une petite prière à l'intention de ces partiels universitaires serait la bienvenue, chères bonnes âmes.

En UDP

Le bloguemestre.

 

173f5714357d9ddda4a07d072cad7482.jpeg

Repost 0
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 14:16

Car on ne sait jamais, il pourrait venir  l'idée d'un de nos maires de combattre le stationnement interdit avec les même moyens que le premier édile de Vilnius (Lituanie): un tank!

 

 

Décor 2-copie-1

Repost 0

Présentation

  • : Fides et Ratio
  • Fides et Ratio
  • : L'humeur d'un cérémoniaire du dimanche... Sujets de fond et sautes de caractère.
  • Contact

le-pape-francois-humble-concret-photo-afp.jpg

Une-femme-se-jette-sur-le-Pape-Benoit-XVI_mode_une.jpg

61012052eucharistie-jpg.jpg

BenXVI.png

http://img233.imageshack.us/img233/5931/coeurquibat3rg6.gif

http://static.skynetblogs.be/media/148315/dyn006_original_350_277_gif_2571946_9210c9e266a96ee2eb5cd0d80b092d78.gif

http://i.ytimg.com/vi/qQm5tItsFTM/0.jpg

http://3.bp.blogspot.com/_RNdGJLNyEVY/SgMl9hBT4HI/AAAAAAAAALo/nmXsaxSs_ks/s320/avortement3.jpg

Rechercher

 

Approximativement 46 millions d'avortements ont lieu dans le monde chaque année.

Ce compteur donne une idée du nombre de petites vies interrompues depuis le 1er Janvier.

Requiem aeternam dona ei Domine et lux perpetua luceat eis.

Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous.

trinite_roublev-copie-1.jpg

ms-5.jpg

http://www.abbaye-champagne.com/themes/activites/centre/chancelade/2010/elements/cure-ars.jpg

http://2.bp.blogspot.com/_O6K_h61str8/S1e1pUmr4fI/AAAAAAAAB6I/HStaJjAdSII/s640/escriva.jpg

http://www.peintre-icones.fr/IMAGES/ICONESCALENDRIER/Mars/PerpetueFelicite.jpg

Compiegne.png

http://www.diariobuenosaires.com.ar/images/sueno-don-bosco.jpg

Santa_Clotilde_G.jpg

Louis-XVI-St-Denis.jpg

arc-259x300.jpg

francis-de-sales-1-sized.jpg

http://saints.sqpn.com/wp-content/gallery/saint-martin-of-tours/saint-martin-of-tours-00.jpg

Pope_Benedict_XVI__Sketch1__w.jpg

Compteur gratuit

Visiteurs depuis Novembre 2010

free counters

Visiteurs par pays depuis Novembre 2010