Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 20:41

http://www.ignatiusinsight.com/images/featureart1/sept2008/struggling_china.jpg

Par Anthony Clark, traduction Louis-Marie.

 

NB: Article écrit avant le sacre épiscopal illicite du 20 Novembre 2010.

 

Dans mon premier article, j’évoquais la vie paroissiale dynamique de la cathédrale du Sud à Pékin. Mais maintenant que les Jeux Olympiques se sont achevés, le brouillard urbain est réapparu et les difficultés à pratiquer sa religion en Chine sont évidentes.

Bien qu’il y ait de la place pour l’optimisme, il subsiste de nombreux obstacles à la pleine expression de la vie Catholique en Chine. Les quatre principales églises de Pékin sont pleines à craquer, et le 789e Musée d’Art a récemment organisé une exposition de photographies d’art sur le thème du quotidien des Catholiques en Chine rurale, cependant il demeure vrai que pratiquer le Catholicisme en Chine est un frein à l’ascension sociale.

En  effet, deux conditions sont nécessaires pour entrer dans le système politico-éducatif de la « Chine nouvelle » : le baccalauréat, qu’une petite minorité de Catholiques ont réussi à atteindre, et la carte de membre du parti communiste, qui n’est pas ouvert aux Chrétiens. De toute façon, il est hautement improbable que des Chrétiens veuillent adhérer au Parti, dont l’un des buts officiels est l’éradication de la religion : Pendant que l’Église dite « Patriotique » célébrait librement la Messe au moment de la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques, un Évêque « souterrain » était arrêté par les autorités. La tolérance officielle de la pratique religieuse est compensée par une intolérance tout aussi officielle de quiconque prie en dehors des communautés enregistrées.

En sus de la cathédrale du Sud, on trouve à Pékin trois autres grandes églises Catholiques : les églises de Dongjiaominxiang, de Wangfujing et de Xishiku.

L’église de Dongjiaominxiang, nichée discrètement dans ce qui était le quartier occidental de Pékin, est dédicacée à Saint Michel. C’est un édifice néo-gothique, situé en face de l’ancienne ambassade belge et ayant une histoire mouvementée. Selon le diocèse de Pékin, pendant le désastreux Grand Bond en Avant, l’église fut confisquée, et occupée par l’école primaire du quartier et le restaurant Hou Lou. Ce n’est que le 23 Décembre 1989 que St. Michel fut restituée à la paroisse. Actuellement, c’est également l’église des coréens de Chine, et le principal centre pékinois d’adoration eucharistique.

 

http://img3.douban.com/lpic/s2958181.jpg  http://www.ignatiusinsight.com/images/featureart1/sept2008/stmichaels_interior.jpg

L'église St. Michel de Dongjiaominxiang.

 

L’église la plus visible et active de Pékin est celle de Wangfujing, également connue sous le nom d’église de l’Est. Elle est dédiée à Saint Joseph depuis le XVIIe Siècle, mais le bâtiment actuel date de 1905 dans sa dernière reconstruction. L’église fut démolie successivement en 1702 par un tremblement de terre, au milieu du XVIIIe Siècle sur ordre du gouvernement des Qing, et en 1900 lors de la révolte des Boxers. Sous Mao, ce fut un entrepôt qui ne fut réaffecté au culte et restauré qu’en 2000. Il y avait tellement de fidèles lorsque je m’y suis rendu que les bancs avaient été retirés pour permettre à plus de monde d’assister à la Messe debout.

A la sortie, en attendant le bus devant une église protestante coréenne, je surpris les bribes d’une conversation dont le sujet général était l’ignorance et la mauvaise éducation des Chrétiens : les stéréotypes de l’ère maoïstes sont toujours largement répandus.

 

http://www.ignatiusinsight.com/images/featureart1/sept2008/east_church_exterior.jpg

http://www.ignatiusinsight.com/images/featureart1/sept2008/east_church_mass.jpg http://www.ignatiusinsight.com/images/featureart1/sept2008/east_church_int.jpg

L'église St. Joseph de Wangfujing.


L’église de Xishiku (aussi appelée église du Nord) est la plus ancienne et la plus grande de Pékin. Elle était la cathédrale du diocèse entre 1860 et 1958, date où elle fut confisquée par le gouvernement pendant le Grand Bon en Avant. Ce fut la seule église à survivre à la révolte des Boxers, ce qui est surprenant étant donné le nombre d’émeutiers qui l’assiégèrent : « Les Boxers concentrèrent leurs forces sur la cathédrale Catholique, la dernière église de la ville. 10 000 Boxers en firent le siège alors que se trouvaient à l’intérieur 3000 Chrétiens et une quarantaine de soldats français et italiens » (Joseph Esherick, L’origine de la révolte des Boxers). L’Évêque contemporain du siège, Mgr. Marie-Alphonse Favier C.M. (1837-1905) tint un journal qui décrit de façon précise l’attaque de la cathédrale. D’après Mei Qianli, le siège dura soixante-deux jours et ne cessa que lorsque les armées étrangères marchèrent sur Pékin afin d’y restaurer l’ordre (Mei Qianli, Beijing jiaotang).

Les Catholiques pékinois sont unanimes pour qualifier l’église du Nord comme étant la plus belle de la capitale, et en effet ce mélange d’architectures orientale et occidentale est impressionnant.  Comme partout en Chine, les paroissiens sont exclusivement chinois : la citoyenneté n’étant jamais accordée aux non-chinois, ceux-ci ne peuvent être qu’ « invités étrangers ».

 

http://www.chinaonlinecentre.org/images/beijing_beitang_238.jpg  http://www.ignatiusinsight.com/images/featureart1/sept2008/north_church_int.jpg

L'église St. Sauveur de Xishiku.

 

J’ai lu récemment dans un journal occidental qu’il y avait des espions communistes dans les églises observant ce qui s’y passait. C’est en fait un pur cliché, les personnes à badge se tenant au fond des églises étant des volontaires remplissant l’ancien ministère de portier. Et de fait, lorsqu’on est sinophone, ces portiers sont de précieuses sources d’informations sur les dévotions populaires pratiquées en Chine.

La vie spirituelle des Catholiques chinois est pieuse et bien remplie, cependant, les Prêtres de l’Église « Patriotique » ne peuvent aborder certains aspects du magistère de l’Église qui sont en contradiction avec les politiques nationales. On ne parlera jamais de contraception ni d’avortement dans une église « patriotique », et on peut y noter un climat général d’indifférence à la papauté. Je n’ai vu que de très rares images de Jean-Paul II, et une seule de Benoît XVI dans les paroisses se faisant partie de l’association patriotique. Le nom du Pape est mentionné pendant la Messe, et les gens savent qu’il est à la tête de l’Église, mais ses enseignements quotidiens et les nouvelles du Vatican ne sont tout simplement pas accessibles. De plus, les Prêtres ont l’interdiction de faire des recherches historiques sur le passé de l’Église en Chine, et l’histoire officielle est truffée d’erreurs et de préjugés.

 

http://www.asianews.it/files/img/CHINA_-_LI_SHAN_2_%28300_x_200%29.jpg

Mgr. Joseph Li Shan, Archevêque de Pékin. Bien que sacré avec un mandat pontifical, c'est un fervent partisan de l'indépendance totale envers Rome de l'Eglise en Chine.

 

Il faut souligner que l’Église Catholique en Chine, bien que partie de l’Église Universelle, n’a rien d’universel. La hiérarchie épiscopale, autrefois composée de missionnaires étrangers, est désormais constituée uniquement de chinois, quasiment tous des Hans. Bien sûr, il est très positif d’avoir un clergé local, mais tant d’homogénéité raciale et culturelle crée une atmosphère d’entre-soi et d’indépendance excessive. Les Prêtres de l’Église « Patriotique », pour les critiquer poliment, adoptent des opinions nationalistes. Les Évêques sont font appeler « Évêques du peuple », parce qu’ils seraient « élus par le peuple ». J’ai rencontré un tel Évêque, un auxiliaire qui m’a demandé de l’appeler « Père » au lieu de « Monseigneur », alléguant que « élu par le peuple », il « faisait partie du peuple ». Bien que la personne de l’Évêque et du simple fidèle soient au final égales devant Dieu, leurs positions respectives dans l’Églises ne le sont pas. S’il faut mentionner que dans les faits, la plupart des Évêques patriotiques sont en communion avec Rome, cette rhétorique de l’Évêque « élu par le peuple » demeure la norme. L’Église de Chine n’en peut plus de contradictions : cet Évêque « élu par le peuple » que j’ai dû appeler « Père » montre fièrement à tout visiteur sa possession la plus chère, une photo de lui-même en présence du Pape Jean-Paul II, et proteste de son attachement au vicaire du Christ. C’est une Église contradictoire que celle qui est en Chine, mais malgré tout extrêmement attachée à la Foi qu’elle proclame.

Enfin, il faut prendre en compte la jeunesse Catholique, pleine de zèle et d’optimisme envers le futur. Je me suis rendu à la Messe en dernier lieu à l’église Notre Dame du Mont-Carmel de Xizhimen, plus petite et moins connue que les trois autres. C’est là qu’est accrochée sur le côté du tableau d’affichage une image du Pape Benoît XVI. Avant et après la célébration, j’ai pu parler avec d’autres trentenaires, qui avaient fait des études à l’étranger et avaient appréhendé l’existence du reste du monde Catholique. La Messe avait un caractère plus international, même si ce mélange de traditions (Messe en chinois, musique en anglais, prière léonines sur une mélodie bouddhique) pouvait paraître surprenant. La Communion dans la main étant une nouveauté en Chine, des lingettes désinfectantes sont distribuées préalablement à chaque communiant. Le Prêtre, avec qui j’ai pu parler me salua chaleureusement, et le jeune organiste, diplômé d’une université canadienne, accepta de déjeuner avec moi.


http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/72/Western_church01.jpg http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/07/Inside_of_westen_beijing_church.jpg

L'église Notre Dame du Mont-Carmel de Xizhimen.

 

Les jeunes chinois sont incroyablement optimistes (voire naïfs), et envisagent une Église toujours plus libre du contrôle de l’État, acceptant joyeusement les défis du monde moderne.

Le diocèse de Pékin dénombre aujourd’hui  100 000 fidèles, 55 Prêtres, une cinquantaine de religieuses, et approximativement 20 séminaristes. Personne ne comprend mieux l’antagonisme entre l’Église et le parti communiste que les croyants eux-mêmes, mais au-delà de la politique,  selon Mgr. Joseph Li Shan, Évêque de Pékin, les Catholiques chinois « font tout à cause de l'Évangile, afin d'y avoir part » (1 Cor. 9-23).

 

http://lh5.ggpht.com/_YtYKuDvkXWU/S3RTDUZbqGI/AAAAAAAAAow/WH6LZrBxxKk/s912/BVM-Assumption.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Winfried WUERMELING 12/12/2010 11:01


Petit détail: vous dites que l'église St Joseph à Pékin ne fu rendue au culte qu'en 2000, mais il est un fait que j'ai pu assister à la messe à cette église au milieu des années 1985.
De même vous ne parlez pas de l'église "du Sacré Coeur" à Pekin dont j'ai entendu parler à cette époque, mais que je n'ai pu visiter?
Merci en tout cas pour ces renseignements, et ces photos rares.
Cordialement,
W.W.


Présentation

  • : Fides et Ratio
  • Fides et Ratio
  • : L'humeur d'un cérémoniaire du dimanche... Sujets de fond et sautes de caractère.
  • Contact

le-pape-francois-humble-concret-photo-afp.jpg

Une-femme-se-jette-sur-le-Pape-Benoit-XVI_mode_une.jpg

61012052eucharistie-jpg.jpg

BenXVI.png

http://img233.imageshack.us/img233/5931/coeurquibat3rg6.gif

http://static.skynetblogs.be/media/148315/dyn006_original_350_277_gif_2571946_9210c9e266a96ee2eb5cd0d80b092d78.gif

http://i.ytimg.com/vi/qQm5tItsFTM/0.jpg

http://3.bp.blogspot.com/_RNdGJLNyEVY/SgMl9hBT4HI/AAAAAAAAALo/nmXsaxSs_ks/s320/avortement3.jpg

Rechercher

 

Approximativement 46 millions d'avortements ont lieu dans le monde chaque année.

Ce compteur donne une idée du nombre de petites vies interrompues depuis le 1er Janvier.

Requiem aeternam dona ei Domine et lux perpetua luceat eis.

Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous.

trinite_roublev-copie-1.jpg

ms-5.jpg

http://www.abbaye-champagne.com/themes/activites/centre/chancelade/2010/elements/cure-ars.jpg

http://2.bp.blogspot.com/_O6K_h61str8/S1e1pUmr4fI/AAAAAAAAB6I/HStaJjAdSII/s640/escriva.jpg

http://www.peintre-icones.fr/IMAGES/ICONESCALENDRIER/Mars/PerpetueFelicite.jpg

Compiegne.png

http://www.diariobuenosaires.com.ar/images/sueno-don-bosco.jpg

Santa_Clotilde_G.jpg

Louis-XVI-St-Denis.jpg

arc-259x300.jpg

francis-de-sales-1-sized.jpg

http://saints.sqpn.com/wp-content/gallery/saint-martin-of-tours/saint-martin-of-tours-00.jpg

Pope_Benedict_XVI__Sketch1__w.jpg

Compteur gratuit

Visiteurs depuis Novembre 2010

free counters

Visiteurs par pays depuis Novembre 2010